Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Bac 2020 : pénalisés ou avantagés, comment ça va se passer pour les élèves cette année ?

-
Par , France Bleu
France

Alors que les épreuves écrites du bac sont annulées et remplacées cette année par le contrôle continu à cause du coronavirus, certains élèves ne seront pas pénalisés alors que d'autres vont avoir plus de mal à obtenir le diplôme. On fait le point ce mercredi sur cette nouvelle version inédite.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Radio France - Claire Leys

La première épreuve qui lance le baccalauréat était censée se tenir ce mercredi, celle de philosophie, mais à cause du coronavirus les épreuves écrites sont remplacées par le contrôle continu. Les notes seront basées sur la moyenne des deux premiers trimestres de lycée. Si le lycéen obtient 10/20, il est bachelier. S'il a entre 8 et 10/20, il pourra passer les épreuves orales de rattrapage, prévues du 8 au 10 juillet.

Niveler les moyennes pour chaque lycée

Les élèves qui travaillent d'arrache-pied depuis le début de l'année ne seront pas vraiment pénalisés avec ce système de contrôle continu, alors que les autres qui attendaient le dernier moment pour tout donner vont avoir du mal à rattraper leurs notes. 

Une inégalité également locale semble se dessiner car tous les lycées ne notent pas de la même manière leurs élèves. Dans certains établissements prestigieux, notamment à Paris, les enseignants notent sévèrement pour inciter les lycéens à mieux travailler et avoir un bac avec mention. Dans ces cas-là, les jurys, sous la direction du rectorat, se chargeront d'harmoniser ces notes. Des jurys qui doivent se réunir la semaine prochaine, du 22 juin au 6 juillet prochain.

Des ajustements sur les notes

Des notes de livrets scolaires pourront valoriser les moyennes des élèves et permettre à certaines notes d'être arrondies au supérieur. Ceux qui sont proches de la moyenne ou de la mention pourraient donc passer un échelon supplémentaire.

Le travail à la maison pendant le confinement devrait également être pris en compte. Il apparaîtra sous forme d'appréciation et pourra faire gagner quelques points. Le but est d'harmoniser les notes et de ne pénaliser aucun élève.

Les mentions remisent en cause ?

Il reste la question de la mention au bac, primordiale dans la suite du parcours scolaire. Il est difficile d'en obtenir une avec le contrôle continu alors que sur une épreuve écrite généralement l'élève donne tout et peut grappiller quelques points. 

Ce problème pourrait donc pénaliser les élèves qui souhaitent intégrer de grandes écoles en post-bac.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess