Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bac 2021 : les épreuves de spécialité de mars sont annulées au profit du contrôle continu

-
Par , France Bleu

Les premières épreuves de spécialité du nouveau bac n'auront pas lieu en mars. Elles sont annulées au profit du contrôle continu, en raison de la crise sanitaire, explique Jean-Michel Blanquer dans un courrier adressé aux enseignants ce jeudi soir.

Jean-Michel Blanquer à la sortie de l'Elysée le 6 janvier dernier.
Jean-Michel Blanquer à la sortie de l'Elysée le 6 janvier dernier. © Maxppp - YOAN VALAT

Face à la crise sanitaire, la première version du bac Blanquer se déroulera sans les épreuves de spécialité. Prévues du 15 au 17 mars et comptant pour un tiers de la note finale, elles sont annulées et remplacées par du contrôle continu, basé sur la moyenne des notes des trois premiers trimestres des élèves de terminale. La décision a été transmise par le ministre de l'éducation nationale dans une lettre envoyée aux enseignants ce jeudi soir. 

"Dans les propos des élèves, j'ai entendu les inquiétudes exprimées face aux difficultés de préparation aux épreuves des enseignements de spécialité" et "dans ceux des professeurs, j'ai été sensible à l'expression d'une fatigue éprouvée dans ce qui est vécu comme une course contre la montre", explique Jean-Michel Blanquer pour justifier son choix. Depuis plusieurs semaines, les lycées fonctionnent en "mode hybride", avec une partie des cours assurés en présentiel, une autre en vidéoconférence. 

Le ministre n'a pas souhaité décaler ces épreuves au mois de juin, puisqu'un report "nous aurait conduit à engager élèves et professeurs dans une longue série d'épreuves, et nous aurait donc de facto obligé à une fermeture anticipée des lycées généraux et technologiques (...) La durée d'apprentissage des élèves aurait été amputée d'autant de semaines"

Le calendrier maintenu pour la philo et le grand oral

Si l'annonce était réclamée par plusieurs associations de parents d'élèves et syndicats d'enseignants, elle n'arrange pas les grandes écoles et universités qui devaient prendre en compte les notes de ces épreuves via la plateforme Parcoursup. Le ministre précise donc dans sa lettre qu'elle "prendra en compte les moyennes qui sont portées dans les bulletins des deux premiers trimestres, ainsi que les appréciations des professeurs". 

Le calendrier reste le même en revanche pour les épreuves prévues en juin. L'examen de philosophie (qui doit avoir lieu le 17 juin) sera pourtant adapté "pour que soient prises en compte les conditions particulières d'apprentissage des élèves depuis mars 2020", explique la lettre, avec trois textes au choix au lieu de deux. Le grand oral est toujours prévu entre le 21 juin et le 2 juillet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess