Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les premières épreuves de contrôle continu du bac inquiètent profs et élèves à Brest

C'est déjà l'heure du bac pour les élèves de 1ère ! Les épreuves de contrôle continu (E3C) démarrent ce lundi et vont s'étaler sur un mois et demi selon les établissements. À Brest, les élèves ne sont pas rassurés à quelques jours de plancher sur ce bac nouvelle formule.

Les épreuves de contrôle continu du bac démarrent ce lundi dans toute la France
Les épreuves de contrôle continu du bac démarrent ce lundi dans toute la France © Radio France - Nathalie Col

"On plonge dans l'inconnu, _c'est un peu comme si on allait dans un mur_" : cette phrase de Jonathan, élève de 1ère au lycée de l'Iroise à Brest, résume bien la pensée de ses camarades. À quelques jours de passer leurs épreuves de contrôle continu du bac, dites E3C, l'inquiétude est partagée.

Une organisation différente selon les lycées

Les établissements ont une certaine marge de manœuvre pour organiser ces épreuves de la nouvelle version du bac, qui portent sur l'histoire, les langues, ainsi que les mathématiques pour les élèves de la voie technologique. Si certains lycées ont choisi d'instaurer des journées banalisées, ce n'est pas le cas dans celui de Mathieu : "c'est n'importe quoi, mon épreuve d'histoire est prévue un vendredi. Ça veut dire que _je peux avoir cours de 8h à 18h, avec deux heures de bac au milieu._"

Théoriquement, ils ne sont pas censés avoir d'interros les mêmes jours dans d'autres matières, "mais on en a plusieurs une semaine avant donc c'est un peu abusé", lance Jonathan. Sa camarade Aelig n'a même pas commencé les révisions pour ces épreuves de bac. "On sort tout juste du bac blanc de français, qu'on passe en fin d'année, donc j'étais concentrée là-dessus", explique l'adolescente. _"_Ça génère énormément de stress pour les élèves et les enseignants, on n'est pas capable de répondre à toutes leurs questions sur cet examen", reconnait Olivier Cuzon, porte-parole de Sud Education à Brest.

Une inéquité entre les lycées ?

Au-delà des modalités de passage, la question du choix des sujets et de la correction préoccupe élèves et syndicats enseignants. "Nos profs savent déjà quels thèmes sont retenus pour les épreuves de bac mais ne nous disent rien, indique Mathieu. Mais j'ai _des copains dans d'autres lycées qui savent déjà plus ou moins ce sur quoi ils vont tomber._"

Il y a une question de rupture d'égalité pour un examen essentiel 

"L'inconvénient d'un examen en cours d'année, c'est qu'il dépend du programme qui a été traité, explique Olivier Cuzon. Il y a un problème de bachotage : une fois le sujet choisi, on a tendance à faire travailler nos élèves particulièrement sur ce qui est connexe." La valeur de ces épreuves pose aussi question selon lui puisque la notation sera faite localement."On est _extrêmement inquiet aussi sur les corrections qui se font à l'échelle de l'établissement_, ajoute l'enseignant. Ce sera des profs qui n'ont pas ces élèves, donc en terme d'exigence, ce n'est pas forcément au point."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu