Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Baccalauréat : l'enquête sur les suspicions de fuites élargie à la filière S

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

L'enquête sur les fuites de sujets du bac de mathématiques est désormais élargie à toutes les filières, y compris la filière scientifique. C'est ce qu'a indiqué le ministère de l'Education nationale à franceinfo ce jeudi.

Certains candidats auraient enregistré les sujets de l'épreuve de maths dans leurs calculatrices.
Certains candidats auraient enregistré les sujets de l'épreuve de maths dans leurs calculatrices. © AFP - FREDERICK FLORIN

L'enquête portant sur les suspicions de fuite des sujets de mathématiques pour les séries ES et L est désormais étendue à la filière S. C'est ce qu'a indiqué le ministère de l'Education nationale à franceinfo ce jeudi après midi.  

Les sujets dans la calculatrice

Le site spécialiste des calculatrices Texas Instruments, TI-Planet.org assure que le corrigé de l'épreuve de maths de S a été téléchargé sur ces calculatrices la veille de l'épreuve. 

Les candidats auraient reçu les sujets par des messageries privées. 

Les épreuves ne devraient pas être repassées

Ces fuites ne concernent que trois ou quatre établissements d'Île-de-France, et de ce fait les épreuves ne devraient pas être repassées. "Compte-tenu du caractère extrêmement limité de cette fuite, nous n'avons pas choisi de reconvoquer les 354.000 candidats", a déclaré Jean-Marc Huart, le numéro 2 du ministère samedi 21 juin. 

Choix de la station

France Bleu