Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : l'école à la maison

Baccalauréat 2020 : vers un contrôle continu total ?

-
Par , France Bleu
France

Édouard Philippe a donné deux pistes possibles pour l'examen du Baccalauréat 2020, ce jeudi 2 avril sur TF1. Le Premier ministre souhaite que la notation se fonde sur le contrôle continu, avec une possible épreuve finale au mois de juin.

"Il va falloir organiser les épreuves du bac 2020 d'une façon totalement neuve et originale", a déclaré le premier ministre Édouard Philippe ce jeudi soir
"Il va falloir organiser les épreuves du bac 2020 d'une façon totalement neuve et originale", a déclaré le premier ministre Édouard Philippe ce jeudi soir © Maxppp - GEOFFROY VAN DER HASSELT

"Il faut avoir conscience que le bac 2020 ne se déroulera pas dans les conditions normales." La confirmation du Premier ministre, ce jeudi soir sur TF1. Édouard Philippe prépare le terrain mais laissera le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer trancher. "Très probablement, il va falloir organiser les épreuves du bac 2020 d'une façon totalement neuve et totalement originale."

Deux scénarios envisagés

Le chef du gouvernement a dégagé deux hypothèses, ce jeudi soir. Soit une seule épreuve finale à la fin du mois de juin et toutes les autres disciplines évaluées via le contrôle continu. Soit un contrôle continu intégral. 

Édouard Philippe affiche clairement sa préférence pour un contrôle continu total. Mais il laisse donc à son ministre de l’Éducation le soin d’annoncer le choix définitif du gouvernement. Jean-Michel Blanquer s'exprimera ce vendredi 3 avril lors d'une conférence de presse dédiée au bac et plus largement à la fin de l'année scolaire.

Comment fonctionnerait le contrôle continu total ?

Ce contrôle continu intégral, basé au moins sur les notes du 1er et du 2ème trimestre, a un avantage : d’être une solution viable quelque soit la date de réouverture des lycées. D’autant plus si la sortir de confinement est progressive, et que certains établissements rouvrent alors que d’autres restent fermés.

Gros inconvénient, en revanche : le risque de relâchement général chez les élèves. Comment maintenir la motivation s’il n y a pas d’examen en fin d’année ?

En ne tranchant pas immédiatement, ce jeudi soir, le chef du gouvernement laisse une petite marge de manœuvre à Jean Michel Blanquer, pour imaginer justement un moyen de maintenir les élèves au travail jusqu’au bout.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu