Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Baccalauréat : en Côte-d'Or, sécher pour mieux réviser ?

lundi 4 juin 2018 à 18:37 Par Lisa Guyenne, France Bleu Bourgogne

À moins de deux semaines du jour fatidique du début des épreuves, les révisions vont bon train pour les quelque 16.000 élèves qui passent le bac en Bourgogne. Des révisions qui, pour nombre d'entre eux, passent bien avant les cours.

Faut-il sécher les cours pour passer plus de temps à les réviser ?
Faut-il sécher les cours pour passer plus de temps à les réviser ? © Maxppp -

Dijon, France

Au lycée du Castel, à Dijon, les cours ne sont pas terminés, et pourtant... "Dans ma classe, on est que 8 sur 24 !", sourit Alexandre. Comme chaque année, les classes se vident à l'approche des épreuves, explique Mathilde, en Terminale ES. "On a prévu de réviser la semaine prochaine. On ne va pas en cours, on reste chez nous, et on révise."

Faire l'impasse sur les matières "moins importantes"

Lou préfère prendre les cours à la carte : "On fait stratégique. On ne va plus en langues, par exemple, puisqu'on a déjà passé les oraux et qu'il ne reste que les écrits." Par contre, pour elle qui est en Terminale S, pas question de faire l'impasse sur les matières scientifiques. "On ne va plus qu'en cours de maths, physique et SVT, et on essaie de prendre le maximum d'infos utiles pour le bac."

Les enseignants toujours là pour aider les futurs bacheliers

Evidemment, ce n'est pas du goût des enseignants. "Si on pouvait préparer le bac tout seul, je pense que ça se saurait", ironise Françoise Tancogne-Rivière, la proviseure du Castel. "C'est vrai que la plupart des professeurs ont terminé le programme, mais dans tous les cas, ils sont là pour aider les élèves à réviser", précise-t-elle. 

Toujours est-il que beaucoup d'élèves choisissent encore de réviser par leurs propres moyens. Ils sont aussi nombreux à se tourner vers les cours de soutien scolaire, qui proposent souvent des révisions intensives à quelques jours des épreuves. 

  • L'info en plus : quelle bonne méthode pour réviser ? 

Les conseils de Christine Moron, directrice Acadomia en Côte-d'Or et en Saône-et-Loire