Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Baccalauréat : un soulagement malgré quelques déconvenues pour le grand oral au Mans

-
Par , France Bleu Maine

Le grand oral du baccalauréat a débuté lundi. Une première pour cette épreuve, la principale du bac 2021 de vingt minutes devant deux jurés. Pour les premiers convoqués, de la satisfaction malgré quelques déboires.

Le grand oral du bac a débuté lundi.
Le grand oral du bac a débuté lundi. © Radio France - Anna Huot

Pas de cris de joie devant les lycées du Mans, ce lundi, pour les premiers convoqués au grand oral du baccalauréat. "C'était un peu bizarre, on manquait d'informations sur l'épreuve", souffle Thibault, en filière technologique. Manque d'informations, ou cafouillages. Julien a revu toute sa préparation peu avant l'oral. Avec son professeur principal, il avait travaillé les mauvais sujets. "C'est une autre professeure qui est entrée dans notre salle. Elle était abasourdie et nous très énervés. On se préparait depuis des mois pour finalement tout refaire à quelques semaines de l'oral.

Un jury bienveillant 

Un oral de vingt minutes sur deux sujets au choix, portant sur la spécialité des élèves et préparés tout au long de l'année. Parmi les questions de la spécialité mercatique, par exemple : quelles solutions pour faire apprécier le télétravail ? Quelle organisation des entreprises pendant la crise sanitaire ?  Certains comme Rida n'ont même pas eu le temps d'approfondir toutes les problématiques. "A cause du confinement et des cours en visio, ce n'était pas évident de demander à la professeure ce qu'on devait modifier ou retravailler", témoigne-t-il. Mais il a finalement pu compter sur un jury bienveillant. " Ils ont été très avenants et aucune question piège, le but était de nous aider." En attendant les résultats, le 6 juillet, cet élève de terminal part en vacances. Ses billets, pour le Maroc, sont déjà réservés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess