Éducation DOSSIER : L'éducation : un enjeu électoral 2017

A Belfort, des parents d'élèves bloquent l'école maternelle Louis Pergaud des Résidences

Par Wassila Guittoune, France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 20 mars 2017 à 15:34

Plusieurs parents ont bloqué pendant une demi-heure les portes de l'école maternelle Louis Pergaud de Belfort.
Plusieurs parents ont bloqué pendant une demi-heure les portes de l'école maternelle Louis Pergaud de Belfort. © Radio France - Wassila Guitoune

Plusieurs parents d'élèves de l'école maternelle Louis Pergaud du quartier des Résidences à Belfort ont bloqué durant une demi-heure l’établissement ce lundi matin. Ils se sont mobilisés pour dénoncer le non-remplacement d'instituteurs en arrêt maladie.

Les parents d'élèves de l'école maternelle Louis Pergaud à Belfort se sont mobilisés ce lundi matin pour dénoncer le non-remplacement des instituteurs de leurs enfants. Ils ont bloqué l'établissement pendant une demi-heure. Certains parents ont fait les comptes. En cumulé depuis la Toussaint, le fils de Nadja, par exemple, n'a pas eu de scolarité pendant un mois : "On a eu des remplacements un jour, une demi-journée ou parfois rien du tout". En effet, les absences pour maladie des enseignantes ne sont parfois pas remplacés, reconnaît l'inspection d'académie.

"Nous ne pouvons continuer comme ça", s’énerve Massoud, papa de trois enfants, dont l'un d'eux est scolarisé dans l'école des Résidences, expliquant avoir l'impression d'être abandonné par l'éducation nationale : "Aux Résidences, nous ne sommes pas des sous-hommes, nous avons des écoles où nous devons avoir un service public digne de la République".

L'inspection d'académie annonce le recrutement de huit enseignants supplémentaires en septembre 2017

"Je peux comprendre que ce soit exaspérant effectivement, mais je n'ai pas de solution magique non plus" répond Eugène Krantz. Le directeur académique du Territoire de Belfort annonce que, pour pallier les problèmes récurrents de non-remplacement d'instituteurs, huit enseignants supplémentaires seront recrutés en septembre 2017 pour remplacer les professeurs absents". Sur le département, 51 enseignants sont actuellement mobilisés toute l'année pour effectuer des remplacements.

. - Radio France
. © Radio France

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.