Éducation

Belfort : un photographe accuse la Fnac de vol d’image

Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu lundi 22 mai 2017 à 7:00

L'auteur de la photo François Jouffroy est engagé dans un long bras de fer avec la Fnac
L'auteur de la photo François Jouffroy est engagé dans un long bras de fer avec la Fnac © Radio France - Nicolas Wilhelm

Un photographe belfortain menace d'attaquer les magasins Fnac en justice. L’enseigne est accusée d’avoir utilisé un cliché d'étudiants de l'UTBM, l'Université de technologie de Belfort Montbéliard, sans autorisation.

La fameuse photo a été prise à la rentrée 2014. Quelques mois plus tard, elle se retrouve sur la page d'accueil du site internet de la FNAC pour vanter ses produits. C'est un étudiant de l’école d’ingénieurs qui a découvert la fameuse photo par hasard en se baladant sur le site internet de la Fnac, troisième plus gros site marchand en France. Il a reconnu son visage ainsi qu'une quinzaine d'autres camarades de sa promotion entrain de poser dans un amphithéâtre de l’UTBM.

C’est un vol manifeste

L'auteur de la photo est le directeur de la communication de l'UTBM, l'Université de technologie de Belfort Montbéliard. « Si la Fnac nous avait écrit pour nous demander l’autorisation d’utiliser cette photo, on aurait dit oui en se disant qu’il pouvait offrir trois bons d’achat aux étudiants qui se reconnaissaient. Mais là, il s’agit d’un vol manifeste de photographie » explique François Jouffroy. La Fnac s'est donc servie de cette photo qui n’était pas libre de droit sans autorisation.

Une réponse puis silence radio

L' auteur de la photo ainsi que les étudiants identifiables sont bien décidés à obtenir gain de cause. Un avocat a été missionné et un huissier de justice a prouvé que François Jouffroy était bien l'auteur du cliché ce que le service juridique de la Fnac a remis en cause dans un courrier. L'enseigne n'a en revanche pas répondu aux demandes de dédommagement pour non-respect du droit d'auteur. La photo a été retirée du site de la Fnac mais son auteur est prêt à aller en justice. « On peut faire valoir nos droits devant la justice. Le service juridique de la la Fnac ne répond plus » menace le Monsieur Com de l'UTBM qui évoque une erreur de débutant de la part du service marketing de la célèbre enseigne.

La photo a été retirée du site internet de la FNAC mais cette bataille entre le pot de terre et le pot de fer n'est pas terminée. Les étudiants présents sur la photo demandent eux aussi réparation au titre de leur droit à l'image.

Le service juridique de la FNAC n'a pas répondu à nos sollicitations.