Éducation

Besançon : ce que mangent les enfants à la cantine

Par Olivia Chandioux, France Bleu Besançon jeudi 1 septembre 2016 à 19:15

40% des aliments consommés par les élèves bisontins sont issus des circuits courts.
40% des aliments consommés par les élèves bisontins sont issus des circuits courts. © Maxppp - Bertrand Bechard

Qui dit rentrée des classes dit retour des repas à la cantine. A Besançon, 650 000 repas sont servis chaque année dans les écoles primaires et maternelles. Ces repas sont tous fabriqués à la cuisine municipale.

A Besançon, les repas pour les élèves des écoles maternelles et primaires sont préparés à la cuisine municipale. Chaque jour 5 500 repas y sont fabriqués et livrés chauds dans 65 restaurants scolaires et 15 crèches. Fini le pain décongelé, les pâtes qui baignent dans l'eau et les quenelles sans goût. Pour satisfaire les estomacs des élèves bisontins, la ville a voulu prendre les choses en main.

  • 40% de produits locaux issus des circuits courts

Les produits laitiers viennent de l'ENIL de Mamirolle, qui sont issus d'un lait entier AOP, majoritairement bio. Les viandes utilisées pour préparer les plats sont fraîches et le boeuf consommé est labellisé Franc-Comtois. Le pain servi aux enfants est un pain complet, réalisé avec de la farine bio de Franche-Comté.

  • Des prix compris entre 1,5 euros et 4,80 euros

Chaque repas coûte huit euros à la ville. Entre les matières premières, la masse salariale, le transport... Les parents bisontins, eux, vont débourser entre 1,5 euros et 4,80 euros selon leur quotient familial, cela ne couvre pas les dépenses de la collectivité qui doit mettre au bout. Chaque année elle dépense 1 400 000 euros pour acheter les denrées alimentaires.

  • Une équipe de 21 cuisiniers

21 personnes cuisinent pour les élèves de école de Besançon. Le chef vient de la restauration professionnelle et ne propose jamais deux fois le même menu aux enfants dans l'année.

Mais ailleurs en Franche-Comté et en France la cantine ne fait pas que des heureux. Surtout dans l'enseignement secondaire. Seuls 52% des élèves pensent que les repas sont bons. Et ils sont 54% à sortir de table en ayant encore faim.

Dans cette vidéo, la ville de Besançon présente son organisation pour les cantines scolaires :

Partager sur :