Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bilan mitigé des lycéens après une première semaine de bac en contrôle continu

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Ils ont démarré leurs épreuves de bac en contrôle continu (E3C) en ce mois de janvier : les lycéens apprécient plus ou moins cette nouvelle formule. Les craintes de certains se sont envolées, quand d'autres déplorent des sujets inadaptés.

Les élèves de Première ont démarré lundi les épreuves de contrôle continu pour le bac
Les élèves de Première ont démarré lundi les épreuves de contrôle continu pour le bac © Radio France - Richard Vivion

Ils ont commencé à plancher sur leurs épreuves d'histoire-géo et de langues dès lundi 20 janvier : les lycéens en classe de Première expérimentent les épreuves de bac en contrôle continu. Selon les établissements et les classes, le ressenti des élèves à la sortie passe de la confiance en la réussite à la sensation d'être allé dans le mur.

Des sujets parfois à peine abordés

Quentin est sorti dépité de son épreuve d'histoire-géographie. Il a planché sur la question de la métropolisation de Paris "mais on a fait _tout le chapitre en une heure seulement deux jours avant_", déplore le lycéen brestois. "Dans la classe, on a tous l'impression de s'être fait avoir, lance-t-il. On a passé tout un trimestre sur la Révolution, on aurait pu avoir une bonne note avec ça pour le bac."

"On avait le choix entre deux sujets, mais on en avait abordé qu'un seul en cours", précise Damien, élève en bac technologique. "Je crois que certains n'ont pas compris, ils ont fait les deux en même temps !", ajoute son camarade Erwan. "Les profs nous ont orienté sur les sujets à voir un peu plus, donc au final on y arrive", reconnait Louane.

Faire redescendre la pression

Cette première semaine d'épreuves a au moins permis à certains de relâcher la pression, en sachant désormais à quoi s'attendre pour les suivantes. "Les sujets étaient bien raccord avec les cours, lance Louane. On était assez inquiets mais les questions ont été plutôt facile, je pense qu'ils sont compréhensifs du fait qu'on est les premiers à tester la réforme."

"Moi ça s'est bien passé, je suis tombé sur des sujets que j'aimais bien", acquiesce Erwan. "Pour moi, je n'étais pas au bac ! C'était serein, explique Capucine, qui craint que ça lui joue des tours. On a _l'impression d'être dans un contrôle normal donc on n'est pas forcément à fond._"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu