Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Blocus à Nancy : journée décisive pour les étudiants en Lettres

mercredi 4 avril 2018 à 18:44 Par Thierry Colin, France Bleu Sud Lorraine

Après deux semaines de blocus, la poursuite du mouvement étudiant est soumise au vote, ce jeudi 5 avril à 15H, sur le campus Lettres à Nancy. Une assemblée générale attendue et le débat portera sur l’éventuel décalage des dates des examens.

Sur le Campus Lettres à Nancy,  la question d’un décalage des examens devra être posée si le blocus se poursuit.
Sur le Campus Lettres à Nancy, la question d’un décalage des examens devra être posée si le blocus se poursuit. © Radio France - Thierry COLIN

Nancy, France

Les examens de psychologie ou d'histoire auront-ils lieu en mai à Nancy ? La prochaine assemblée générale des étudiants du campus Lettres à Nancy se tient ce jeudi 5 avril à 15H, après deux semaines de blocus sur le campus Lettres de l’Université de Lorraine. Sur le campus, des chaises, des tables et des poubelles bloquent l’accès aux amphis et aux salles de cours du bâtiment principal.  Certaines salles sont ouvertes, mais vides : les cours sont suspendus par l'administration. Un comité de mobilisation organise quelques activités sur le campus plutôt clairsemé : de la conférence à la manif sauvage. 

Décalage des dates des examens

Ce jeudi, le débat portera sur la poursuite du mouvement et sur les conséquences sur les dates d’examens. Pour l’heure, le calendrier des examens (en mai avec une deuxième session avant fin juin) peut se tenir normalement selon la direction de l’Université de Lorraine. En revanche si le blocus se poursuit après le 9 avril, la question d’un décalage des examens devra être posée, mais ça ne remettra pas en cause la validité des diplômes.

Les universités touchées par la grogne des étudiants - Visactu
Les universités touchées par la grogne des étudiants © Visactu

Une AG par semaine

Le mouvement avait pris très timidement au début de l’année sur le Campus Lettres et Sciences Humaines à Nancy. Les images de violences à l’Université de Montpellieront un peu dopé le mouvement qui dénonce l’instauration d’une sélection généralisée à l’université. Si le blocus a été reconduit à la majorité de la dernière assemblée générale, il y a huit jours, certains étudiants estiment que les assemblées générales devraient être plus régulières, d’autres avouent une certaine lassitude devant l’entrée de la bibliothèque universitaire. Ils estiment que des étudiants d’autres campus sont venus gonfler les rangs pour voter un blocus qui se limite au campus Lettres de Nancy. Un blocage alors que tous les cours ont lieu normalement en Médecine, Droit, Sciences et sur tous les autres sites de l'université de Lorraine à Nancy et Vandoeuvre.

Professeurs disponibles

Concrètement sur le campus de la faculté de Lettres, les cours en amphithéâtre et les travaux dirigés sont suspendus par l’administration. Certains cours sont relocalisés ailleurs et les enseignants sont «très disponibles par mail et assez conciliants» confie les quelques étudiants qui bûchent sur des cours de linguistique ou de psychologie. Un blocus dans un esprit bon enfant confie les étudiants et les enseignants alors que dix sites universitaires sont bloqués ou occupés en France pour protester contre Parcoursup et l’instauration de la sélection à l’université.