Éducation

Bordeaux : des étudiants se lancent dans l'aide aux devoirs pour les lycéens de la Nouvelle-Aquitaine

Par Damien Gozioso, France Bleu Gascogne et France Bleu Gironde lundi 26 septembre 2016 à 11:49

L'aide aux devoirs est animée par des étudiants en Master 1 et 2 de l'Université de Bordeaux et l'Université Bordeaux Montaigne
L'aide aux devoirs est animée par des étudiants en Master 1 et 2 de l'Université de Bordeaux et l'Université Bordeaux Montaigne © Radio France - Audrey Dumain

C'est le nouveau job étudiant mis en place par la grande région : l'aide aux devoirs par téléphone. Au total 20 étudiants de Bordeaux ont été engagés par la Nouvelle-Aquitaine pour aider gratuitement tous les lycéens en difficulté face à leurs "devoirs maison" (DM).

Plus besoin de se torturer l'esprit des heures devant un exercice : les lycéens de Nouvelle-Aquitaine n'ont désormais plus qu'un coup de fil à passer et la solution est toute trouvée. Des étudiants spécialisés en français, maths, physique, anglais et espagnol répondent à leurs appels après les cours, entre 17 heures et 20 heures, pour les aider.

Rassurer plutôt qu'enseigner

L'objectif : donner la possibilité à tous les lycéens de réussir leur scolarité. "Il y a des lycéens dont les parents n'ont pas les moyens de payer des cours particuliers, qui sont trop isolés ou qui préfèrent ne pas demander de l'aide à leur parents parce que ça peut être conflictuel. On veut pouvoir leur donner la possibilité d'être aidé gratuitement", précise Radia Selmi, chargée de développer le dispositif dans la grande région.

Radia Selmi est chargée du développement de ce dispositif d'aide aux devoirs

Parmi les 20 étudiants participants à ce programme d'aide aux devoirs, aucun ne se destine à être enseignant. D'ailleurs, leur travail ne consiste pas à faire cours mais plutôt à débloquer l'élève en difficulté à travers un exercice. "La plupart du temps, c'est surtout un besoin d'être rassurer. Ils appellent, disent qu'ils ne comprennent pas mais quand on leur pose des questions ils ont déjà la réponse, il faut plutôt qu'on les aiguiller", souligne Alice, étudiante en Histoire de l'Art.

La plateforme téléphonique n'est pour le moment installée qu'à Bordeaux mais plusieurs centres d'appels pourraient voir le jour en Nouvelle-Aquitaine, selon la demande.

Contact : 05 57 57 50 00

Partager sur :