Éducation

A Bordeaux, l'Unef va se battre contre la sélection à l'université

Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde dimanche 24 juillet 2016 à 17:30

Les amphis pleins ont poussé l'Université de Bordeaux à introduire la sélection dans trois de ses filières.
Les amphis pleins ont poussé l'Université de Bordeaux à introduire la sélection dans trois de ses filières. © Maxppp - Maxppp

Après la première phase d'affectation dans l'enseignement supérieur, un tiers des bacheliers ne sait toujours pas où il fera sa rentrée. Plus de 2000 postulaient pourtant à l'université, où une place est censée leur être assurée. A l'Université de Bordeaux, trois filières sont concernées.

Pour certains étudiants, avant d'entrer pour la première fois à l'université, il faudra peut-être passer par la case tribunal. A l'université de Bordeaux, le problème concerne surtout les filières Staps, sociologie et psychologie, où les étudiants sont sélectionnés par un tirage au sort. L'Unef, le principal syndicat étudiant , s'oppose fermement à cette procédure, jugée illégale en juin par le tribunal administratif.

Alicia Bienfait, présidente de l'Unef Bordeaux

L'Unef a mis en place une plateforme téléphonique

Une deuxième chance est accordée à ces élèves dans l'incertitude, via la procédure complémentaire mis en place par le site Admission post-bac. Mais, d'après l'Unef, certaines filières, comme le droit, refusent ce type d’inscription.  "Une sélection déguisée" pour le syndicat, qui a mis en place une plateforme téléphonique pour recueillir toutes les doléances des futurs étudiants.