Éducation

Bordeaux : les lycéens aquitains découvrent le monde de la fac

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde jeudi 21 janvier 2016 à 16:45

Conférence sur la filière sociologie dans l'un des amphis de la Victoire
Conférence sur la filière sociologie dans l'un des amphis de la Victoire - Pierre-Marie Gros

Alors que la procédure admission post-bac vient d'être lancée, l'Université de Bordeaux et l'Université Bordeaux-Montaigne organisaient ce jeudi une journée Portes ouvertes spéciale lycéens, pour les informer sur les différentes filières proposées. Reportage sur le site de la Victoire.

Les élèves de première et de terminale de l'Académie de Bordeaux n'avaient pas cours ce jeudi  : la journée avait été banalisée par le Rectorat pour permettre à ces lycéens de participer à l'opération Porte Ouvertes organisée par l'Université de Bordeaux et l'Université Bordeaux-Montaigne.

19.000 jeunes étaient attendus sur les sites des différentes facultés bordelaises pour leur présenter les cursus proposés, à la fois dans les filières scientifiques, littéraires, ou en sciences économiques et sociales. Il s'agit d'aider ces jeunes à réfléchir à leur orientation , à l'heure où ces futurs bacheliers commencent à saisir leurs voeux sur le site admission post-bac.

Quand les étudiants informent les lycéens  - Radio France
Quand les étudiants informent les lycéens © Radio France - Pierre-Marie Gros

Au programme : visites guidées des locaux par les étudiants, stands d'information et conférence en amphi sur les licences qu'ils peuvent choisir .

Sur les emplois du temps, les matières enseignées, l'organisation des études, sur les débouchés, on a eu un tas d'informations. On nous a dit qu'on était plus encadrés qu'on ne le pensait, alors qu'à la fac, on croit toujours qu'on est lâché comme ça; mais en fait,  on n'est pas toutes seules.

— Margot et Coralie, en terminale ES au Lycée Max Linder, à Libourne, sont venus se renseigner sur la fac de sociologie.

"Il me tarde de vivre la vie étudiante"

Les professeurs et les étudiants étaient là pour répondre aux questions souvent angoissées des futurs bacheliers ... et de leurs parents.

C'est un nouveau monde qui s'ouvre à eux, ils sont moins maternés qu'au lycée, plus libres. Donc, ils sont à la fois dans l'excitation et la peur. Ils ont plein de questions, et on est là pour les rassurer.

— Félix, étudiant en Master 1 de sociologie

Des étudiants concentrés pendant la présentation en amphi - Radio France
Des étudiants concentrés pendant la présentation en amphi © Radio France - Pierre-Marie Gros

Car la vie étudiante peu en effet effrayer certains.

Au lycée, on est 30, avec nos professeurs. Là, on se retrouve à 900 dans un amphi, ça peut faire un peu peur. Il faut savoir travailler de façon autonome ; et puis il n'y a pas beaucoup d'heure de cours. Ce qui peut nous faire flipper, c'est de travailler seul . Mais il peut y avoir des choses qui nous motivent, comme les jeudis soirs à la Victoire ....

— Salomé et Elia, en terminale ES au Lycée Montaigne, à Bordeaux

"Le contraste est énorme avec le lycée " Salomé et Elia

D'autres futurs bacheliers fantasment déjà  sur leur future vie à la fac.

Il y a aura le travail, mais pas que. J'ai envie de faire la fête aussi. On se prendra un appart' , ç'est ça qui me tarde, moi. Commencer à être autonome.

— Margot et Coralie

Du monde pour suivre la conférence sur la vie étudiante - Radio France
Du monde pour suivre la conférence sur la vie étudiante © Radio France - Pierre-Marie Gros

Ces deux futures bachelières se sont aussi renseignées sur les cursus en histoire et en psycho.. Elles n'ont pas encore fait leur choix définitif, mais reconnaissent que cette journée leur a permis d'y voir un peu plus clair.

Partager sur :