Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux proposera tous les jours un menu végétarien dans ses cantines à la rentrée

-
Par , France Bleu Gironde

Dès la prochaine rentrée, les bordelais qui mangent à la cantine auront le choix, tous les midis, entre un menu classique et un menu végétarien. A partir de 2022, ce menu végétarien sera même obligatoire deux fois par semaine. L'ONG Greenpeace se réjouit, les éleveurs girondins beaucoup moins.

Tous les petits bordelais auront le choix entre un menu végétarien et un menu classique à la rentrée
Tous les petits bordelais auront le choix entre un menu végétarien et un menu classique à la rentrée © Maxppp - maxppp

Comme dans d'autres villes gérées par des maires écologistes, le végétarien monte clairement en puissance dans les cantines bordelaises. Dès la rentrée de septembre, les petits bordelais auront tous les midis le choix entre un menu classique et un menu végétarien.  Et à partir de 2022, ce menu végétarien deviendra même obligatoire 2 fois par semaine. Ce qui fera de Bordeaux l'une des villes les plus avancées sur cette question en France.

Moins de viande pour réduire l'impact climatique

Cette décision prise par le maire Pierre Hurmic  s'appliquera dès la rentrée 2021. Elle intervient après plusieurs réunions de négociations avec l'ONG Greenpeace et son groupe local à Bordeaux.  La première conséquence très concrète de cette décision, selon Greenpeace, sera de réduire l'impact climatique. "En effet, la plupart des collectivités importent leur viande du bout du monde, souvent du Brésil. Donc moins de viande c'est forcément mieux pour la planète" explique Sylvette Béringuier, qui a participé pour Greenpeace à ces réunions.  Quant au fait de les rendre obligatoire deux fois par semaine l'année prochaine, à partir de septembre 2022, l'ONG estime que cette obligation ne sera pas vécue  comme une contrainte par les enfants.

"Si on va par là, les enfants sont actuellement obligés de manger de la viande presque tous les jours. Donc, ces menus végétariens vont dans le sens d'une plus grande diversité alimentaire  pour eux" Sylvette Béringuier

Un faux problème

Une décision qui n'enthousiasme pas au contraire les Jeunes Agriculteurs de Gironde. Pour ces derniers, on se trompe complètement de problème en se focalisant sur la viande dans les cantines. "Le problème selon moi, ce n'est pas la viande mais sa provenance. Si vous remplacez de la viande qui vient de loin par des légumes qui viennent de loin, ce n'est pas mieux. Et comme nous n'avons pas la capacité agricole pour fournir toutes les cantines, il y aura forcément un problème d'approvisionnement!" souligne Bérénice Walton, éleveuse près de Libourne et vice-présidente des JA 33. Un point sur lequel d'ailleurs Greenpeace se dit en accord. "Il faut faire moins de viande pour pouvoir en faire mieux, ce qui profitera à nos éleveurs!" assure Sylvette Béringuier.

Les éleveurs girondins posent également 2 autres questions, concernant ces menus végétariens : d'abord celle du gaspillage alimentaire, déjà très important dans les cantines. "Proposer 2 menus ne va pas dans le sens d'une réduction de ce gaspillage" souligne Bérénic Walton. Enfin, ces menus végétariens sont bien souvent constitués de produits ultras transformés. 

"Si on remplace la viande par des pizzas, des croques monsieurs et des lasagnes, franchement je ne vois pas l'intérêt!" Bérénice Walton

La ville de Bordeaux assure qu'un travail sera fait en amont sur l'origine des produits et les circuits d’approvisionnement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess