Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : un cluster identifié dans l'école de journalisme, tous les élèves sont renvoyés chez eux

-
Par , France Bleu Gironde

L'institut de journalisme Bordeaux-Aquitaine est touché par le Covid-19 avec 11 cas détectés en début de semaine. Ce cluster oblige la direction de l'Ijba à renvoyer les élèves des deux promotions chez eux dès ce lundi. La classe de Master 1 est dans le viseur du directeur.

Tous les élèves de l'IJBA sont désormais chez eux pour suivre les cours après l'apparition d'un cluster la semaine passée.
Tous les élèves de l'IJBA sont désormais chez eux pour suivre les cours après l'apparition d'un cluster la semaine passée. © Radio France - Radiofrance

C'est une semaine sans étudiant qui s'ouvre à l'Institut de journalisme Bordeaux-Aquitaine et le Covid-19 a sa part de responsabilité. La seule école de journalisme reconnue à Bordeaux a identifié un cluster avec 11 élèves contaminés sur les deux promotions de masters, huit chez les M1 et trois chez les M2. Les premiers tests positifs sont arrivés en début de semaine après un week-end de soirées organisées dans des bars puis dans des appartements.

"Ce n'est pas un cluster lié à l'Ijba, se défend le directeur de l'école Arnaud Schwartz, car ce n'est pas l'établissement qui est en cause mais le comportement des élèves qui se sont regroupés dans différents lieux festifs." Il pointe les élèves de Master 1 qui ont fait leur rentrée le 21 septembre, soit une semaine avant leurs aînés, et qui n'auraient pas mis longtemps à faire connaissance entre eux.

En début de semaine, les élèves contaminés sont d'abord identifiés par la direction puis pressés de rentrer chez eux. Par précaution, les 36 étudiants de Master 2 sont invités à faire de même car "on avait des cours qui pouvaient largement se faire à distance", note l'un d'eux, détecté positif en début de semaine. Pour lui, ce sont des maux de tête, de la fatigue et une perte d'odorat qui l'alertent après ce week-end.

Ce dernier n'a pas participé aux fêtes dans les appartements mais il est allé dans les bars pour sympathiser avec les étudiants de la promotion inférieure. "Comme c'est la période de rentrée, c'est logique que l'on fasse connaissance. On sait que ce sont des situations à risques, même dans un bar et sans forcément s'entasser dans des lieux clos", note cet étudiant.

"Aborder la suite de leurs études avec une état d'esprit plus professionnel"

Arnaud Schwartz est très amer : "C'est un comportement qui ne correspond pas aux règles fixées à la rentrée. Je leur ai passé un savon et je compte beaucoup sur leur sens des responsabilités pour aborder la suite de leurs études à l'Ijba avec un état d'esprit beaucoup plus professionnel." Le directeur de l'école de journalisme brandit d'éventuelles sanctions sans rentrer dans les détails.

Arnaud Schwartz : "Il ne s'agit pas de grosses noubas comme on en a vu dans l'actualité nationale."

Pour rappel l'école de journalisme est installée dans les locaux de l'IUT Bordeaux Montaigne, ainsi que d'autres formations. Cependant Arnaud Schwartz assure que le virus n'a pas circulé hors de l'Ijba.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess