Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges lance son campus connecté

-
Par , France Bleu Berry

Pourquoi pas une licence à Marseille ou à Lille, depuis Bourges ? Ca coûte moins cher... et surtout ces étudiants ne seront pas laissés à eux-mêmes. Ils seront suivis par l'IMEP de Bourges pour mettre toutes les chances de leur côté.

En septembre, Bourges intégrera la digitale académie
En septembre, Bourges intégrera la digitale académie © Radio France - Michel Benoit

Une dizaine d'étudiants pourront suivre des formations supérieures à partir du mois de septembre, à distance. Aujourd'hui, plus de 3000 formations sont accessibles à distance avec des cours par internet, que ce soit pour des diplômes universitaires ou des BTS.  D'où l'idée de mettre à disposition des étudiants un encadrement et du matériel à Bourges pour qu'ils puissent suivre ces cours. L'IMEP de Bourges, bd Lahitolle intègre la digitale académie. Cela répond à une double logique pour Patrick Barnier, vice président de la communauté d'agglomération Bourges Plus : " Un certain nombre de jeunes ont des difficultés de mobilité, pour des raisons sociales ou autres, ça peut être des personnes handicapées... Il nous a donc semblé utile de rejoindre ce concept lancé par la ville de Montereau-Fault-Yonne (Seine et Marne). Et en plus, ca étoffe la palette de formations accessibles depuis Bourges."  Mais, on le sait, étudier seul chez soi, ce n'est pas facile. Ces étudiants devront donc se déplacer à l'IMEP pour suivre ces cours à distance et être coachés. Marie-Noëlle Estève Petit, responsable de l'IMEP de Bourges : " Ce qu'on offre, c'est le présentiel, l'accompagnement, une bonne connexion internet qui peut parfois faire défaut en zone rurale en Berry.  Pour les formations universitaires, l'étudiant viendra environ 18 heures par semaine, chez nous. Pour un BTS, ça ira jusqu'à 24 heures. Tout cela est adaptable et individualisable pour tenir compte des heures où l'étudiant aurait une activité salariée par exemple." 

Marie-Noëlle Estève Petit, responsable de l'IMEP de Bourges et Patrick Barnier, vice président de Bourges Plus
Marie-Noëlle Estève Petit, responsable de l'IMEP de Bourges et Patrick Barnier, vice président de Bourges Plus © Radio France - Michel Benoit

A la clef , des économies pour les étudiants qui n'ont pas besoin de trouver un logement loin de chez eux. En cas de difficulté pédagogique, l'étudiant pourra toujours contacter son enseignant référent, à distance. C'est prévu dans ces formations à distance, aujourd'hui bien rodées. Il pourra aussi bénéficier du soutien des autres étudiants du campus Lahitolle, espère Marie-Noëlle Estève Petit : " On va utiliser le confort du campus Lahitolle où on trouve plusieurs établissements d'enseignement supérieur. Au delà du campus, on a aussi l'IUT. On a aussi des élèves de l'INSA, l'école d'ingénieurs, voisine, qui sont prêts à aider ces étudiants."  Pour vous renseigner, il suffit de contacter la digitale académie de l'IMEP de Bourges. Comptez de 500 à 700 euros pour les frais de scolarité auxquels s'ajoutent les frais d'inscription.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess