Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Boycott du bac : "les élèves ne sont pas des pions", s'agace le préfet du Tarn-et-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Le préfet du Tarn-et-Garonne Pierre Besnard a tenu une conférence de presse ce mercredi. Il s'est agacé des actions de boycott des épreuves de contrôle continu du nouveau bac et a pointé du doigt l'attitude de certains professeurs.

Pierre Besnard, préfet du Tarn-et-Garonne
Pierre Besnard, préfet du Tarn-et-Garonne © Radio France - Clémence Fulleda

Montauban, France

C'est une colère rentrée mais bien réelle. Pierre Besnard, le préfet du Tarn-et-Garonne s'est agacé ce mercredi contre les professeurs qui ont perturbé les épreuves du contrôle continu du bac dans le département. Il faisait référence au lycée Bourdelle de Montauban où des élèves et des enseignants avaient fait un barrage filtrant puis envahi les escaliers de l'établissement ce lundi. Les épreuves ont du être reportées (pour l'instant à une date inconnue). Les manifestants dénonçaient un bac mal préparé et créant des inégalités et, mi janvier, les professeurs tarn-et-garonnais avaient prévenu qu'ils étaient prêts à boycotter ces épreuves.

"J'en appelle à la responsabilité de chacun"

"Les enseignants doivent faire attention. Le droit de manifester est un droit constitutionnel, mais rentrer dans des salles pour empêcher la tenue des examens c'est répréhensible. Les élèves ne sont pas des pions. Je souhaite que le bac se passe normalement est de manière sécurisée. J'en appelle à la responsabilité de chacun. Il faut prendre des sanctions contre ceux qui oublient peut-être qu'ils sont des fonctionnaires de l'Etat", explique Pierre Besnard.

"Les enseignants qui boycottent les épreuves anticipées du bac s'exposent à des sanctions disciplinaires", avertissait pour sa part le recteur de l'académie de Toulouse, Benoit Delaunay, invité de France Bleu Occitanie lundi. Le recteur a depuis porté plainte.

D'autres problématiques abordées par le préfet

Lors de ses vœux ce mercredi, le préfet du Tarn-et-Garonne a par ailleurs détaillé les chiffres de la sécurité routière, qui sont mauvais pour le département. En effet, 26 personnes ont perdu la vie l'an dernier, soient 11 de plus qu'en 2018. Parmi les 26, neuf n'avaient pas la ceinture de sécurité et beaucoup avaient bu ou pris de la drogue. Par ailleurs, Pierre Besnard s'est dit attentif à la radicalisation et explique que certains clubs sportifs sont sous surveillance. Il a tenu à féliciter les forces de l'ordre et à les soutenir. "Ils sont ultra sollicités et nous devons être reconnaissants envers leur travail. Ils méritent le respect," insiste-t-il. Il s'est également réjoui concernant l'emploi puisqu'il y a eu, l'an dernier, 1.413 créations de postes, essentiellement dans le commerce et la logistique et le nombre de demandeurs d'emplois baisse, sauf pour les personnes au chômage depuis plus de deux ans. Enfin, il a précisé que 300 jeunes seraient accueillis fin juin pour une douzaine de jours dans le cadre du Service national universel et notamment à Lauzerte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu