Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Brétigny-sur-Orge : les vacances apprenantes permettent d'allier scolarité et activité

-
Par , France Bleu Paris

Au collège Paul Eluard à Brétigny-sur-Orge, les vacances apprenantes offrent un dispositif pour les élèves qui aimeraient rattraper leur retard à cause du confinement. Voulu par l'Éducation nationale, il permet d'assurer une continuité pédagogique à tous ceux qui en auraient besoin.

Au collège Paul Eluard à Bretigny-sur-Orge en Essonne, 67 élèves participent aux vacances apprenantes.
Au collège Paul Eluard à Bretigny-sur-Orge en Essonne, 67 élèves participent aux vacances apprenantes. © Radio France - Bradley de Souza

"Le matin entre 10h et 12h, on est enfermé, on est en classe. On choisit français, maths, histoire-géo. Moi j'ai choisi français parce que j'ai des lacunes", explique d'emblée Tom, élève en 5e au collège Paul Éluard à Brétigny-sur-Orge en Essonne. "Mais l'après-midi, c'est sport, je vois mes amis, on peut jouer au foot ou au sport qu'ils nous proposent", s'amuse le jeune garçon. Ce dispositif voulu par l'Éducation nationale doit permettre aux élèves qui auraient accumuler des lacunes dû au confinement de les rattraper. Mais surtout de leur permettre de voir l'école d'une autre manière.

Allier scolarité et activité

En Essonne, 33 écoles et collèges participent à ce dispositif. Les établissements seront ouverts tout l'été. Au collège Paul Éluard, pour l'instant 67 élèves se sont inscrits. "Cela va leur permettre surtout de créer des souvenirs, des souvenirs qui donnent sens à l'école", se réjouit Laurent Zanetta principal du collège. "L'élève s'approprie l'apprentissage. L'école ouverte c'est magique parce qu'à travers des activités disciplinaires, maths, anglais, des activités ludiques mais disciplinaires. L'école ouverte c'est une mixité, des 3e avec 6e, des professeurs et des agents de loge, etc", analyse le principal.

Marie-Madeleine Ntep sur les vacances apprenantes et les décrocheurs.

"Il y a un bon équilibre entre vacances et école. Dans le côté école c'est-à-dire disciplinaire on peut intégrer quelque chose qui est de l'ordre de l'ouverture, de l'imagination, du voyage, de la découverte. Si ça ce n'est pas des vacances je ne sais pas ce que c'est", poursuit Laurent Zanetta. Et pour ce faire, plusieurs activités sont proposées aux enfants, des travaux manuels mais aussi des "cupsongs", des rythmes réalisés par un gobelet au sol et des percussions avec les mains. 

"C'est dur parce qu'il faut être en rythme mais ça m'apprend à écouter les autres pour être bien tout ensemble. Et il faut rester concentré pour ne pas se perdre" réagit Léna, 11 ans avant que Mme Romane, professeur d'Éducation musicale ne surenchérisse "_Cette activité leur permet de faire travailler l'écoute entre eux parce qu'ils se rendent compte que l'objectif c'est de ne pas aller plus vite que les autres. Puis la coordination c'est vrai que c'est une petite gymnastique du cerveau aussi. Si à un moment donné on perd la concentration, on va se perdre un petit peu à l'intérieur mais c'est normal et ça permet aussi d'accepter l'erreu_r".

Le reportage de la rédaction.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess