Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

C'est déjà la rentrée pour 245 profs stagiaires de l'Académie de Dijon ce vendredi

jeudi 30 août 2018 à 16:55 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Ils vont enseigner les maths, le français, les langues ou encore les sciences. Ce vendredi 245 jeunes professeurs, lauréats du concours de l'enseignement, font leur pré-rentrée dans l'Académie de Dijon. L'occasion de découvrir leurs établissements et leurs futurs collègues.

Une enseignante face à ses élèves (illustration)
Une enseignante face à ses élèves (illustration) © Maxppp - Julio Pelaez

21000 Dijon, France

Ils sont peut-être les futurs profs de vos enfants dès ce lundi 3 septembre dans les collèges et les lycées de Côte-d'Or. Ce vendredi 245 nouveaux enseignants, professeurs stagiaires du second degré, font leur pré-rentrée. I

ls ont réussi leurs concours au printemps dernier et, pour la plupart d'entre eux, s'apprêtent à donner leurs tout premiers cours. Pour ces jeunes profs, dont la rémunération va tourner aux alentours de 1500 euros net, l'enjeu est simple: obtenir une titularisation à l'issue de l'année scolaire. 

Les nouveaux enseignants stagiaires ont été reçus par la rectrice d'académie Frédérique-Alexandre Bailly au sein de l'amphi Aristote à l'Université de Bourgogne - Radio France
Les nouveaux enseignants stagiaires ont été reçus par la rectrice d'académie Frédérique-Alexandre Bailly au sein de l'amphi Aristote à l'Université de Bourgogne © Radio France - Thomas Nougaillon

Lily Rouffeteau -22 ans- est originaire de Nancy, hormis quelques stages, elle n'a aucune expérience dans le monde de l'enseignement. Prof de français, Lily, ou plutôt madame Rouffeteau comme il faudra désormais l'appeler, s'apprête à prendre la direction de deux classes de sixièmes au collège Jean-Vilar à Chalon-sur-Saône. 

A t-elle la pression ? "C'est plutôt beaucoup d'excitation parce que j'ai toujours voulu faire ce métier". Même si elle reconnaît que oui "c'est super stressant d'être devant des élèves dès la semaine prochaine, parce qu'on l'a jamais vraiment fait" faisant référence aux quelques stages pratiques réalisés il y a quelques mois.

Lily Rouffeteau

Les fonctionnaires stagiaires du second degré lundi dernier à l'amphi Aristote à Dijon - Radio France
Les fonctionnaires stagiaires du second degré lundi dernier à l'amphi Aristote à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Lucie Lhermite, 27 ans, vit dans le Rhône. Originaire de Picardie, elle a été contractuelle durant un an avant de décrocher son concours dans l'Académie de Dijon. Lundi dernier elle ne connaissait pas encore les classes qu'elle aura face à elle, ni l'âge de ses futurs élèves évidemment. Mais une chose est sûre : cette prof de Français, qui enseignera dans un collège de Chauffailles en Saône-et-Loire, ne se laissera pas marcher sur les pieds. 

"Moi je fais partie des professeurs qui essaient d'être relativement sévères en début d'année pour pouvoir être plus tranquille par la suite. Donc je vais instaurer des règles, expliquer mon système de sanctions. En général on fait de la discipline durant les deux-trois premiers mois".   

Lucie Lhermite sera une prof sévère... au moins les premiers mois!

Lucie Lhermite a été contractuelle durant un an avant de passer son concours avec succès - Radio France
Lucie Lhermite a été contractuelle durant un an avant de passer son concours avec succès © Radio France - Thomas Nougaillon

Pierre-Marie Boutillier a 45 ans, ce nouveau professeur, ne découvre pas le milieu de l'enseignement. En effet il a été contractuel durant six années avant de passer avec succès le concours. Il aborde cette rentrée sans stress. 

Ce Rennais sera prof de Français dans un collège près d'Auxerre. "Je ne veux pas jouer les vieux briscards mais j'ai presque de la compassion pour les collègues qui vont vraiment se retrouver pour la première fois devant des élèves. Parce que c'est vrai qu'il y a six ans quand j'ai commencé moi aussi j'ai flippé !

"Se souvenir de l'ado et de l'élève qu'on a été"

Ce quadra qui a roulé sa bosse et exercé bien d'autres métiers avant d'opter pour le professorat sur le tard reconnait qu'à quelques jours de sa première rentrée dans le costume du prof "on dort mal, on se demande ce qu'on va bien pouvoir raconter aux élèves pendant une heure". 

Parce que "c'est un peu un rapport de force, on est le seul adulte, pour l'ado on est un peu l'ennemi". Pour s'en sortir Pierre-Marie conseille "de se souvenir de l'élève et de l'ado qu'on a été".  

Pour Pierre-Marie Boutillier la solution pour tenter d'être un bon prof est de se souvenir de "l'élève et de l'ado qu'on a été".

Pierre-Marie Boutillier - Radio France
Pierre-Marie Boutillier © Radio France - Thomas Nougaillon

Au programme pour ces quelques jeunes professeurs et l'ensemble de leurs collègues: une année de stage en alternance entre l'École Supérieure du Professorat et de l'Éducation (l'ESPE située rue Charles Dumont à Dijon) et puis les établissements où ils sont affectés. 

L'an passé en Côte-d'Or sur les 239 enseignants stagiaires, 82% avaient été titularisés contre 87% l'année précédente, certains ont du refaire une année -mais très peu- 5% ont été refusés et 1% ont démissionné.

Les impressions de deux nouvelles profs Louise Cunault et son amie Lily Rouffeteau, elles vont enseigner à des élèves de 6e d'un collège de Chalon-sur-Saône - Radio France
Les impressions de deux nouvelles profs Louise Cunault et son amie Lily Rouffeteau, elles vont enseigner à des élèves de 6e d'un collège de Chalon-sur-Saône © Radio France - Thomas Nougaillon

Louise et Lily s'apprêtent à donner leurs tout premiers cours à des élèves de sixième