Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

C'est déjà la rentrée pour certains élèves de Valence

lundi 28 août 2017 à 18:52 Par Solène Cressant, France Bleu Drôme Ardèche

Une trentaine d'élèves de 6ème participent à la semaine "école ouverte" au collège Paul Valéry de Valence. Une opération mise en place il y a deux ans dans l'établissement pour déstresser les plus jeunes qui entrent dans la cour des grands. Une semaine pour s'intégrer et poser des questions.

Une trentaine d'élèves divisés en 2 classes ont pu poser toutes leurs questions sur le fonctionnement du collège
Une trentaine d'élèves divisés en 2 classes ont pu poser toutes leurs questions sur le fonctionnement du collège © Radio France - SC

Valence, France

Les vacances sont déjà finies pour des élèves de 6ème. Ces petits courageux ont repris le chemin de l'école ce lundi au collège Paul Valéry de Valence. Ils participent à l'opération "école ouverte" lancée il y a deux ans l'établissement. L'objectif: se familiariser avec les lieux, comprendre le fonctionnement du collège et surtout : déstresser avant le grand saut dans la cour des grands.

Dans la salle de classe, les doigts sont déjà levés bien haut, on ne perd pas les bonnes habitudes, les futurs 6ème ont plein de questions à poser aux professeurs et éducateurs.

Les professeurs présents cette semaine ont rassuré les élèves avant leur rentrée - Radio France
Les professeurs présents cette semaine ont rassuré les élèves avant leur rentrée © Radio France - SC

"Par exemple, si le portable sonne pendant un cours de français qu'est-ce qui nous arrive ?" demande Nina à Abdel du service réussite éducative de la mairie de Valence. "Bonne question, lui répond ce dernier, que se soit en français en maths ou en sport, le portable est interdit, sinon il est confisqué".

Le portable mais aussi les heures de colle, les classes différentes à chaque cours... pour Victoria, cela fait beaucoup de changements par rapport à l'école primaire: "moi ne n'avais pas 9 professeurs ! je n'en avais qu'un ! il faut comprendre à quelle heure on commence le lundi, à quelle heure on finit le vendredi, ça va être difficile au début mais après on s'y fera" se rassure-t-elle.

J'ai peur des heures de colle, des changements de classe et de trop bavarder" Fanta

Mais une crainte les taraude tous : les 3ème ! "On sort les plus grands, on rentre les plus petits" lance Enzo. C'est aussi une angoisse que certains ont écrit sur un petit bout de papier, un petit exercice anonyme organisé par les professeurs pour raconter ses peurs ou ses joies ! Fanta vient d'écrire "J'ai peur des heures de colle, j'ai peur des changements de classe et j'ai peur de trop bavarder".

Un petit livret a été distribué aux élèves pour leur expliquer tout le fonctionnement du collège - Radio France
Un petit livret a été distribué aux élèves pour leur expliquer tout le fonctionnement du collège © Radio France - SC

Amandine, du service réussite éducative de la mairie l'assure, cette semaine de pré rentrée déstresse les élèves "ils arrivent plus détendus et ne font pas les mêmes "erreurs" que les autres la première semaine de la rentrée, comme remplir son sac ou trouver sa salle par exemple".

Cette semaine joue aussi le rôle d'intégration avec des activités sportives et culturelles l'après-midi. De quoi rapprocher les élèves entre eux, un groupe de filles aimerait déjà être dans la même classe... mais elles ne sauront cela que lundi prochain, le jour de la vraie rentrée. Rien que pour cela, elles ont déjà hâte de commencer et oublient (presque) leurs petites angoisses.

L'année dernière, 5 établissements de Drôme et d'Ardèche ont organisé cette journée.