Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"C'est insupportable" : les profs de philo dénoncent la numérisation des copies du bac

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Près d'une semaine après l'épreuve de philo, les profs dénoncent les conditions dans lesquelles ils doivent corriger les copies. Cette année, elles sont toutes numérisées, ce qui engendre de nombreux problèmes.

Alexandra Renault passe une grande partie de sa journée devant l'ordinateur pour corriger les copies de philo des bacheliers.
Alexandra Renault passe une grande partie de sa journée devant l'ordinateur pour corriger les copies de philo des bacheliers. - François Breton

"Le progrès technique est-il un progrès pour l'Humanité ?" La question était posée en 2016 aux bacheliers à l'épreuve de philosophie. La réponse cette année est concise : "Certainement pas."

Les profs de philo s'énervent contre la numérisation des copies. Plus de papier cette année, les feuilles des élèves ont été scannées par le rectorat et mises en ligne sur une plate-forme. Une opération qui a retardé la mise à disposition des copies et le temps de correction donné aux correcteurs. 

La numérisation est aussi entachée de couacs :"Les copies sont, par exemple, mal classées. Les pages 7 et 8 arrivent avant les pages 1 et 2, détaille Alexandra Renault, prof à Bourg-lès-Valence. Certains collègues n'ont pas eu l'entièreté des copies, c'est-à-dire que certaines feuilles n'ont pas été numérisées. D'autres feuilles ont été mal numérisées, c'est-à-dire qu'il y a des morceaux qui manquent."

Des corrections plus laborieuses

Des problèmes remontés aux administrateurs de la plate-forme, qui pallient au fur et à mesure le problème. La correction en ligne est aussi plus laborieuse. Impossible de comparer les copies entre-elles car le logiciel ne peut pas toutes les afficher en même temps. "Il faudrait un écran qui fait 3 mètres sur 5" ironise Alexandra Renault, penchée sur son ordinateur portable.

Pour s'y retrouver, elle a décidé d'écrire chaque note sur un papier. "Je classe les copies par sujet et quand j'ai fini de corriger un sujet, je pourrai visualiser l'ensemble des notes pour éventuellement en modifier certaines pour les harmoniser". Certains ont aussi abandonné l'idée d'annoter les copies en ligne, car la procédure prend trop de temps

S'ajoutent à cela des copies bâclées, arrêtées en cours de route car les élèves ont pris l'épreuve à la légère. Si leur note au bac est inférieure à leur moyenne en cours d'année, elle ne sera pas prise en compte. Une décision ressentie comme un coup de poignard par certains enseignants. "On passe l'année à apprendre des choses aux élèves, à les faire progresser. Et tout ça a été balayée d'un revers de main. C'est n'importe quoi". 

"Sincèrement, on pète les plombs", assène à bout Alexandra Renault. Pour dénoncer cette situation, certains professeurs ont décidé de faire grève et de ne plus corriger les copies.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess