Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

C'est l'heure de la rentrée à l'Université de Bourgogne

mardi 11 septembre 2018 à 18:17 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Après la rentrée des classes la semaine passée, les étudiants ont fait leur retour sur les campus universitaires de Bourgogne. Une rentrée marquée cette année encore par une augmentation des inscriptions, sur fond de Parcoursup.

Les étudiants ont repris le chemin de la fac, ici sur la campus universitaire de Dijon.
Les étudiants ont repris le chemin de la fac, ici sur la campus universitaire de Dijon. © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

Cette année encore l'Université de Bourgogne (UB) a enregistré une nouvelle augmentation des inscriptions : plus  9%, la barre des 31.000 inscrits devrait donc être franchie.  Les étudiants de première année sont également plus nombreux, "nous avons 443 inscriptions supplémentaires d'étudiants néo-entrants, à date égale, par rapport à l'an passé" précise Alain Bonnin, le président de l'UB.

Des étudiants de première année arrivés via Parcoursup

Ces étudiants de première année, sont les premiers à rentrer à université via Parcoursup. La plateforme qui a succédé à APB, s'est aussi retrouvée sous le feu des critiques mais l'université précise que cette année, il n'y a pas eu de problème. 

Christelle Seree-Chaussinand, est la vice-présidente et déléguée en charge du cycle Licence de l'UB. - Radio France
Christelle Seree-Chaussinand, est la vice-présidente et déléguée en charge du cycle Licence de l'UB. © Radio France - Stéphanie Perenon

" Sur Parcoursup une poignée de jeunes n'ont pas encore de solutions mais ils ont été contactés par les psychologues de l'Éducation Nationale et nous ne nous faisons pas de souci pour ces jeunes, qui vont trouver une formation et une formation qui leur convienne", explique Christelle Seree-Chaussinand, vice-présidente et déléguée en charge du cycle Licence de l'UB. Et de préciser qu'il reste 508 places disponibles dans un certain nombre de formations ouvertes en procédure complémentaires.

Et les étudiants, qu'en pensent-ils ?

Pour celles et ceux croisés sur le campus dijonnais, ils sont plutôt contents de leur affectation même si, pour certains ce n'était pas leur premier vœu. Ils sont nombreux à mettre en avant le sérieux des formateurs et la qualité des bâtiments et du campus. L'UB a obtenu récemment la 16e place dans le classement de l'Etudiant pour les universités où il fait bon étudier.

La renommée à l'international est un enjeu capital - Alain Bonnin, le président de l'UB

"Les grands classements internationaux font la visibilité des établissements et cela permet d'attirer les meilleurs étudiants, les meilleurs professeurs et les meilleurs chercheurs" poursuit Alain Bonnin.

 Alain Bonnin, le président de l'Université de Bourgogne - Radio France
Alain Bonnin, le président de l'Université de Bourgogne © Radio France - Stéphanie Perenon

Cette année l'Université de Bourgogne a amélioré sa place dans le classement de Shanghai, l'un des palmarès les plus observés au monde. l'UB a progressé et se retrouve cette année entre la 600e et la 700e place. Un classement quasiment inconnu des étudiants de première année, plus préoccupés cette année par leurs places sur Parcoursup !

→ Retrouvez le reportage complet ce mercredi 12 septembre 2018 sur les ondes de France Bleu Burgogne à 8H11.