Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

C'est la rentrée scolaire pour 12,4 millions d'élèves

-
Par , France Bleu, France Bleu Alsace

C'est l'heure de retrouver le chemin de l'école pour 12,4 millions d'élèves. La plupart des écoliers, collégiens et lycéens du pays font leur rentrée ce lundi. Chiffres, nouveautés, réformes, calendrier : voici à quoi s'attendre cette année.

Des millions d'élèves reprennent le chemin de l'école ce lundi.
Des millions d'élèves reprennent le chemin de l'école ce lundi. © AFP - PASCAL PAVANI

Ça y est, les vacances sont vraiment finies. Ce lundi matin, les élèves français doivent retrouver le chemin de l'école. La boule au ventre, les yeux collés, mais aussi les nouveaux vêtements et les copains à retrouver : 12,4 millions d'élèves font leur rentrée ce lundi à l'école, au collège ou au lycée. 

Écoliers, collégiens, lycéens et apprentis dans presque 62.000 établissements 

Les élèves sont au total 12,4 millions à faire leur rentrée ce lundi. 6,7 millions à l'école, 3,4 millions au collège et 2,3 millions au lycée. 207.550 élèves sont apprentis, et 272.850 élèves sont dans des établissements d'enseignement agricole ou médico-social, qui dépendent des ministères de l'agriculture et de la santé.
Ils sont répartis dans 61.900 écoles et établissements scolaires du public et du privé.

871.000 profs, un climat tendu

871.000 enseignants vont dispenser les cours aux élèves cette année. La fin de l'année 2018/2019 a été marquée par la grève des correcteurs opposés à la réforme du bac. L'année pourrait bien débuter par un nouveau mouvement social, alors que plusieurs syndicats avaient annoncé en juillet le dépôt de préavis de grève dès septembre. Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a reçu les organisations syndicales cette semaine. Il a ouvert la porte à des aménagements sur la réforme du lycée. En présentant le plan sur les violences à l'école, il a également présenté des mesures pour aider les professeurs à gérer les élèves perturbateurs. Parmi les nouveautés, un accompagnement personnalisé des profs victimes de violences. Jean-Michel Blanquer a également annoncé une hausse des salaires des professeurs de 300 euros en moyenne en 2020. Cette hausse avait été décidée sous le gouvernement Hollande, mais n'était pas encore mise en place.

De nombreuses nouveautés cette année 

De nombreuses nouveautés entrent en vigueur cette année. La réduction des effectifs dans les classes de CP et CE1 des quartiers défavorisés s'achève. 300.000 élèves sont concernés (20% d'une classe d'âge), et ils devraient être 450.000 d'ici la fin du quinquennat. Le président Emmanuel Macron avait en effet annoncé au printemps qu'elle serait étendue progressivement aux classes de grande section situées en réseau d'éducation prioritaire.
Dans le public, il y a en moyenne 24,3 élèves par classe en maternelle, 22,7 à l'école élémentaire, 25,4 au collège, 29,1 au lycée général et technologique et 18,3 en lycée professionnel.

Pour mieux accueillir les élèves en situation de handicap, le gouvernement a annoncé avoir recruté 4.500 accompagnants d'élèves (AESH) supplémentaires. Pour cette rentrée, 248.000 élèves en situation de handicap dans le premier degré et 160.000 dans le second degré sont attendus.

Autre mesure qui entre en vigueur cette année, l'instruction qui devient obligatoire dès trois ans. Jusqu'ici, elle était obligatoire à partir de six ans. La mesure a été votée en juillet. Elle va concerner 26.000 enfants qui ne fréquentent pas l'école actuellement, alors que 98% vont déjà en maternelle dès cet âge. 

Choix de la station

France Bleu