Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Canicule : les épreuves du brevet des collèges reportées à lundi 1er juillet et mardi 2 juillet

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris, France Bleu Provence

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, annonce ce lundi le report des épreuves écrites du brevet des collèges au lundi 1er et au mardi 2 juillet en raison de la canicule.

Le brevet du collège est reporté au 1er et au 2 juillet en France métropolitaine
Le brevet du collège est reporté au 1er et au 2 juillet en France métropolitaine © Maxppp -

En raison de la canicule qui touche le pays cette semaine, les épreuves écrites du brevet des collèges sont reportées au lundi 1er et au mardi 2 juillet, a annoncé le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, ce lundi. Les 800.000 élèves de troisième devaient passer les examens jeudi et vendredi, au plus fort de l'épisode météo : les températures devraient atteindre entre 38 et 41 degrés. 

"Cette décision a été prise pour garantir la sécurité des élèves de troisième. (...) Il est impensable de laisser des élèves composer dans des salles à la chaleur étouffante, durant des heures", a déclaré Jean-Michel Blanquer. Les convocations vont être rééditées dès mardi. "Rien ne change sur ces convocations sinon la date, le lieu et l’ordre des épreuves restent le même" a précisé le ministre de l'Éducation nationale. 

Une première

Il s'agit d'une première, selon la rue de Grenelle. En cas d'empêchements majeurs, conséquences de ce calendrier modifié, "certains élèves pourront participer à la session de septembre", a déclaré le ministre.

Interrogé sur la possible fermeture d'établissements scolaires, Jean-Michel Blanquer a indiqué qu'une telle décision relevait des responsables locaux, à savoir les directeurs d'écoles en liaison avec le rectorat et le préfet. "Ce ne sera que du cas par cas. Je n'incite pas du tout à des fermetures. Il y a un grand nombre de cas où la situation sera tout à fait tolérable, mais il est vrai que le bâti scolaire n'est pas homogène", a-t-il reconnu durant la conférence de presse.

53 départements sont en vigilance orange à la canicule de Paris au Centre, de l'Auvergne à la Bourgogne et l'Alsace, mais également en basse et moyenne vallée du Rhône.

  - Visactu
© Visactu