Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Carte Scolaire : 13 fermetures de classes prévues dans les Landes pour la rentrée 2018

vendredi 9 mars 2018 à 22:18 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

C'est officiel treize classes fermeront à la prochaine rentrée dans le premier degré. Ces fermetures ont été annoncées ce vendredi lors d'un Conseil Départemental de l'Education Nationale. Près de la moitié concernent les RPI, notamment une classe de maternelle à Monségur.

Les parents d'élèves de l'école de Monségur et l'Association des Maires Ruraux des Landes devant la Préfecture à Mont-de-Marsan à l'occasion du CDEN consacré à la carte scolaire
Les parents d'élèves de l'école de Monségur et l'Association des Maires Ruraux des Landes devant la Préfecture à Mont-de-Marsan à l'occasion du CDEN consacré à la carte scolaire © Radio France - Valérie Mosnier

Landes, France

Dans les Landes, treize classes devraient fermer et 5 autres ouvrir à la rentrée prochaine. Le projet de carte scolaire pour le premier degré a été présenté ce vendredi lors du CDEN (Conseil Départemental de l'Education Nationale). Parmi les fermetures, 6 classes concernent des RPI, des Regroupements Pédagogiques Intercommunaux, dont celui de Lacrabe / Mant / Monségur / Morganx / Peyre / Poudenx, qui perd une classe de maternelle à l'école de Monségur.

La mobilisation des parents d'élèves du RPI des 7 Collines n'aura donc pas suffi à faire pencher la balance. A la sortie, Yannick Lalanne, le président des parents d'élèves dit sa déception et sa colère : "Tout ce qu'on a fait jusqu'à maintenant n'a pas été entendu. C'est dommage de détruire un système qui marche à merveille dans le milieu rural. Et j'ai l'impression aujourd'hui qu'on veut vraiment détruire le milieu rural, enlever toutes les écoles et faire que des grands pôles scolaires. On nous parle de baisse d'effectifs, de taux d'encadrement trop bas ! " Les parents d'élèves de Monségur ne comptent pas baisser les bras, ils veulent "se battre jusqu'au bout pour sauver ces écoles en milieu rural. C'est notre vie, c'est la vie dans nos villages". 

Dès le départ les dés étaient pipés - Eric Boulagnon, Snuipp/FSU

Pour la rentrée 2018, le département des Landes aura trois postes supplémentaires d'enseignants dans le premier degré, alors que dans le même temps les prévisions pour le mois de septembre font état de 159 élèves en moins. Pour Eric Boulagnon, représentant du syndicat enseignant Snuipp/FSU ces fermetures ne sont pas une surprise : "Dès le départ les dés étaient pipés. Avec seulement trois postes de dotation départementale ça ne couvrait déjà pas les besoins en terme de politique annoncée par le ministère, à savoir le dédoublement en "Education Prioritaire" des CP et des CE1. Pour pouvoir pallier une ouverture ou un maintien, il fallait couper fortement les moyens à l'oeuvre actuellement."

Le Directeur Académique des Services de l'Education Nationale, Jean-Jacques Lacombe, se défend de faire payer un lourd tribu aux écoles rurales : "Nous maintenons un maillage territorial extrêmement important, en particulier en Chalosse et en Haute-Lande. Nous maintenons des écoles à tout petit effectif, nous maintenons les RPI en l'état ce qui montre bien notre volonté d'un maillage territorial équitable, mais ce maintien n'obère pas la possibilité de faire évoluer les modes d'organisation interne pour trouver plus de cohérence,ce vis-à-vis du collège ou des cycles et des périmètres des nouvelles communautés de communes." En 2017, 91% des 56 écoles à une classe se situent dans une commune de moins de 500 habitants.

Je suis garant de l'équité départementale et je me dois de préserver ces grands équilibres - Jean-Jacques Lacombe, DASEN des Landes

Pour Jean-Jacques Lacombe : "Il faut dépasser le cadre de cartes scolaires annuelles, des problématiques annuelles, et avoir une vision plus large de ce que sera l'école sur un territoire donnée. Il y aura toujours des ouvertures et des fermetures de classes, des ajustements, au nom de l'équité départementale. _On ne peut pas maintenir à la fois toutes les écoles du département et maintenir toutes les classes et en particulier des classes à 12, 13 ou 15 élèves alors qu'il y a à l'autre bout du département des classes à 29 ou 30 élèves_. Je suis garant de l'équité départementale et je me dois de préserver ces grands équilibres à la fois au bénéfice de l'école rurale mais aussi en réponse à la démographie qui est galopante dans d'autres secteurs du département."

Un nouveau CDEN d'ajustement doit avoir lieu, comme toutes les années, en juin pour refaire le points sur les effectifs dans chaque école landaise.  Avant ça, syndicats, élus, parents et Inspection d'Académie se retrouvent le 19 mars pour parler des rythmes scolaires et de la Charte Ruralité, dont l'objectif est de travailler à la réorganisation du maillage scolaire dans le département. 

Fermetures de classes

  • Ecole Maternelle d'Ychoux
  • Ecole Maternelle du Peyrouat, à Mont-de-Marsan
  • Ecole Maternelle d'Amou
  • Ecole Primaire de Cauneille
  • Ecole Primaire de Mimizan Plage
  • Ecole Elémentaire Concaret, à Tarnos
  • Ecole Elémentaire Jean Mouchet, à Tarnos
  • RPI Geloux / Ygos
  • RPI Pujo / Saint-Cricq / Villeneuve
  • RPI Bordères / Castandet / Maurrin
  • RPI Laurède / Poyanne
  • RPI Lacrabe / Mant / Monségur / Morganx / Peyre / Poudenx
  • RPI Bastennes / Castelnau-Chalosse / Donzacq  / Gaujacq

Ouvertures de classes

  • Ecole Maternelle de Parentis
  • Ecole Elémentaire Saint-Exupéry (Berre) à Dax
  • Ecole Primaire de Tosse
  • Ecole Primaire de Bénesse-Maremne
  • Ecole Primaire Olympe de Gouges à Labouheyre

Dédoublement des CP et CE1

  • Ecole Primaire Robert Badinter à Dax (CP)
  • Ecole Primaire Anne Sylvestre à Labouheyre (CP)
  • Ecole Primaire de Gabarret (CP)
  • Ecole Primaire Frédéric Mistral à Saint-Pierre-du-Mont (CP)
  • Ecole Elémentaire de l'Argenté à Mont-de-Marsan (CE1)

Plus de Maîtres que de Classes

  • + 0.5 équivalent temps plein à l'Ecole Elémentaire Saint-Exupéry (Berre) à Dax
  • + 0.25 équivalent temps plein à l'Ecole Primaire Simone Veil (Sablar) à Dax
  • - 0.75 équivalent temps plein à l'Ecole Elémentaire Anne Sylvestre à Labouheyre (création d'un poste pour dédoubler le CP dans cette école en Réseau d'Education Prioritaire)
  • - 1 équivalent temps plein à l'Ecole Elémentaire de l'Argenté à Mont-de-Marsan (création d'un poste pour dédoubler le CE1 dans cette école en Réseau d'Education Prioritaire)
  • - 1 équivalent temps plein à l'Ecole Primaire de Gabarret (création d'un poste pour dédoubler le CP dans cette école en Réseau d'Education Prioritaire)
  • - 0.25 équivalent temps plein à l'Ecole Primaire Frédéric Mistral à Saint-Pierre-du-Mont (création d'un poste pour dédoubler le CP)
  • - 0.75 équivalent temps pleinà l'Ecole Primaire Badinter (Les Pins) à Dax (création d'un poste pour dédoubler le CP dans cette école en Politique de la Ville)