Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Carte scolaire 2016 dans la Loire : "peut mieux faire" note le Snuipp

vendredi 29 janvier 2016 à 18:09 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

La rentrée 2016 se prépare dans la Loire. Le département sera doté de 20 postes d'enseignants supplémentaires en primaire. Pour autant, 21 classes pourraient fermer. 24 ouvrir. Et 34 écoles vont fusionner. Le SNUIPP appelle à un rassemblement mercredi prochain à 17h devant l'Inspection académique.

24 classes devraient ouvrir et 21 fermer dans la Loire
24 classes devraient ouvrir et 21 fermer dans la Loire © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

Sur les cinq dernières années dans la Loire, 80 écoles ont fusionné dans la Loire. Mais pour la rentrée 2016, pas moins de 17 fusions (soit 34 écoles concernées) sont prévues. Un mouvement de regroupement qui permet de supprimer des postes de direction, de mutualiser les locaux, et de globaliser les effectifs. Mais pour le SNUIPP cela créé des énormes établissements de 10 à 15 classes parfois, beaucoup moins humains que les petites structures.

Jérémy Rousset, délégué syndical du SNUIPP

Pour cette rentrée 2016 dans la Loire, le département sera doté de 20 postes d'enseignants supplémentaires. Pour autant, 21 classes pourraient fermer, 24 ouvrir. Trop peu pour le SNUIPP. Mais sept postes de remplaçants vont etre créés pour mieux gérer les départs d’enseignants en formation. Enfin le dispositif "plus de maitre que de classe" sera abondé de cinq postes supplémentaires. Cela concerne plus spécifiquement les écoles en difficulté. 

Le SNUIPP appelle à un rassemblement mercredi prochain à 17h devant l'Inspection académique de Saint-Étienne. On compte environs 3 600 professeurs des écoles dans le département pour 61 000 élèves.