Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Carte scolaire : 400 élèves en moins dans les écoles de la Loire en septembre 2019

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La carte scolaire a été présentée aux syndicats enseignants de la Loire ce mardi. Le département continue de perdre des élèves. Conséquence, il n'y pas assez de postes crées pour les 3 syndicats : SNUipp, UNSA et FO. Ils refusent à l'unanimité la proposition.

La première version de la carte scolaire a été présenté ce mardi 29 janvier.
La première version de la carte scolaire a été présenté ce mardi 29 janvier. © Radio France - Nérissa Hémani

Saint-Étienne, France

La Loire continue de perdre des élèves en écoles élémentaires. A la rentrée prochaine, selon les estimations du rectorat de Lyon, ils seront 432 de moins. La conséquence, c'est donc moins de postes d'enseignants, que souhaité par les syndicats dans les écoles.  

Les syndicats disent non à la carte scolaire 

L'inspection académique a présenté ce jeudi la carte scolaire pour la rentrée 2019 aux syndicats d’enseignants ligériens.  Elle prévoit de fermer 51 postes et d'en ouvrir 77 soit 26 nouveaux postes.  Ce n'est pas suffisant pour les 3 syndicats : SNUipp, UNSA et FO. Pour la première fois depuis 20 ans, ils ont voté contre à l'unanimité. 

A la rentrée prochaine se mettra en place le dédoublement des classes de CE1 en REP. Autrement dit les effectifs vont passer à 12 élèves, ce qui va nécessiter 45 postes dans la Loire.  Cette mesure va donc mobiliser tous les postes au détriment des autres classes du département. 

" Il va falloir aller chercher des poste ailleurs pour alimenter la situation tendue dans les autres classes du département. Il y a plusieurs centaines de classes au dessus de 25 élèves c'est des conditions qui ne permettent pas la réussite de tous " souligne Jérémy Rousset, co-secrétaire départemental du SNUipp.

Pour le syndicat, les écoles en milieux rural et urbain sont logés à la même enseigne, "à l'école maternelle de Tarentaize on a une moyenne de 29 élèves par classe. C'est la même chose pour l'école Le Cergne dans le Roannais".

Des fermeture de classes 

Autres conséquence de cette carte scolaire : certaines classes vont fermer par manque d'élèves.  A Andrézieux, dans le quartier de la Chapelle, l’école Arthur Rimbaud va perdre une classe à la rentrée prochaine. C'est la troisième en trois ans, alors depuis vendredi dernier les parents d'élèves bloquent l'établissement. 

"Aujourd'hui, on est 24 en CP, on a besoin de moyens humains pour garantir l'apprentissage de nos enfants ! Est ce qu'il vont  fusionner les écoles ? Fermer les écoles ? Ça ne va pas aller en s'arrangeant." dénonce Kelly Lachi, maman d'élèves.

Le SNUipp demande un dotation doublée par rapport au 26 postes prévus. Pour l'instant, ce n'est que le premier projet de carte scolaire, une réunion doit avoir lieu le 7 février pour de nouvelles propositions du rectorat.  Les syndicats appellent parents et enseignants à manifester ce mercredi à 17h30 devant l'inspection académique.