Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Carte scolaire : deux classes épargnées par les fermetures en Creuse, mais la mobilisation continue

-
Par , France Bleu Creuse

Les classes de Saint-Alpinien et d'Aubusson ne fermeront pas à la rentrée. Syndicats, maires et parents d'élèves se réjouissent mais manifestent tout de même samedi. Ils demandent la création de dix postes d'enseignant pour éviter l'ensemble des dix fermetures annoncées.

Rassemblement d'une petite centaine d'enseignants et personnels des écoles devant l'inspection d'académie à Guéret le 26 janvier.
Rassemblement d'une petite centaine d'enseignants et personnels des écoles devant l'inspection d'académie à Guéret le 26 janvier. © Radio France - Valérie Menut

Ils ont gagné une bataille, mais n'ont pas encore gagné la guerre. Syndicats, enseignants, parents d'élèves et élus maintiennent leur appel à la mobilisation samedi 27 mars à Guéret. Malgré la confirmation que les classes de Saint-Alpinien et Aubusson ne fermeront pas à la rentrée de septembre, ils manifestent pour la quatrième fois de suite, afin d'obtenir l'annulation de l'ensemble des fermetures de classe annoncées. La carte scolaire présentée mardi 23 mars prévoyait dix fermetures de classe et neuf créations de postes.

Cette manifestation va se dérouler au lendemain d'un rebondissement dans ce feuilleton creusois de la carte scolaire. Après plusieurs semaines de mobilisation, les syndicats découvrent jeudi soir sur Facebook que la Creuse aurait finalement obtenu deux postes d'enseignants supplémentaires, pour les écoles de Saint-Alpinien et Aubusson. C'est le député Jean-Baptiste Moreau qui l'annonce. Le directeur académique des services de l’Education nationale (Dasen) Laurent Fichet le confirme vendredi à France Bleu Creuse.

"Une carte scolaire ne se décide pas sur Facebook"

Luc Marquès, secrétaire départemental du SNUIPP, tombe des nues : "On est très surpris, vraiment abasourdis ! Ça suscite de la colère parce qu'une carte scolaire ne se décide pas sur Facebook. On ne comprend pas les raisons objectives qui conduisent à attribuer ces deux postes à ces deux écoles-ci." Mêmes interrogations pour la maire de Saint-Alpinien Evelyne Chabant : "Je suis contente pour le combat que les parents et enseignants ont mené, mais je ne sais pas pourquoi ça concerne notre regroupement pédagogique intercommunal et pas une autre école du département... Pourquoi les autres maires n'ont pas eu cette chance-là ?"

La Creuse a besoin de plus que deux postes. Nous en demandons dix !

Tous deux appellent à poursuivre la mobilisation samedi. "Il faut être solidaire du mouvement de colère des autres communes, insiste Evelyne Chabant. J'espère que ces manifestations serviront. La Creuse a besoin de plus que deux postes. Nous demandons dix postes." Luc Marquès se réjouit aussi de ces deux postes supplémentaires, mais il reste encore beaucoup de combats : "Il y a la question du manque de remplaçants, des élèves à besoin éducatif particulier... Tout cela n'est pas encore traité."

Un moratoire sur les fermetures de classes

Prêts à batailler pour leurs classes jusqu'à la rentrée prochaine, les maires concernées par la carte scolaire 2021 demandent à ce que l'académie mette en place un moratoire sur les fermetures de classe. La maire de Guéret, Marie-Françoise Fournier, veut qu'on laisse le temps aux élus de discuter des conditions d'enseignement et d'aménagement des territoires ruraux.

Tous fulminent après le conseil départemental de l'Education nationale (CDEN) de mardi 23 mars. Un "coup de couteau" pour le maire de Gouzon Cyril Victor. Un "enterrement du dialogue" pour Michel Moine, le maire d'Aubusson.

De son côté, l'association des maires de la Creuse a assuré les élus en colère de son soutien : une motion de soutien doit être rédigée et envoyée à tous les conseils municipaux du département, pour qu'ils expriment leur solidarité aux communes menacées de perdre une classe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess