Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Carte scolaire du 1er degré dans le Doubs: moins d'élèves, plus d'enseignants, mais des fermetures de classe

-
Par , France Bleu Besançon

Il devrait y avoir 302 élèves de moins dans le 1er degré dans le Doubs à la rentrée de septembre, mais 10 postes d’enseignants supplémentaires. Ce qui n’empêchera pas les fermetures de classes: 68 classes fermées pour 32 ouvertures dans le département selon les prévisions.

L'inspecteur d'académie du Doubs Patrice Durand lors de la présentation à la presse de la carte scolaire 2021.
L'inspecteur d'académie du Doubs Patrice Durand lors de la présentation à la presse de la carte scolaire 2021. © Radio France - Christophe Mey

Malgré une baisse prévue du nombre des élèves dans le premier degré, le Doubs devrait bénéficier à la rentrée de septembre 2021 de 10 postes supplémentaires de professeurs des écoles, des postes qui seront pris dans les autres départements franc-comtois, "une volonté de rééquilibrage" annonce l'inspecteur d'académie du Doubs Patrice Durand. En dépit de ces postes supplémentaires, le ratio ouverture/fermeture de classes devrait être défavorable dans le département: dans l'état actuel des prévisions, 68 classes seraient fermées dans le département pour 32 ouvertures. Patrice Durand s'en explique en détaillant les priorités qui ont présidé à l'élaboration de cette carte scolaire.

Mesure phare à la rentrée: 24 élèves maximum dans toutes les classes de CP

"J'ai souhaité appliquer scrupuleusement les mesures édictées par le ministre de l'Education Nationale", indique l'inspecteur d'académie. La mesure-phare, c'est la limitation du nombre d'élèves à 24 par classe en CP, comme c'est déjà la cas cette année en grande section de maternelle. Toutes les classes de CP du Doubs seront concernées dès le mois de septembre, les CE1 pourraient bénéficier de cette jauge maximale en 2022. Autre mesure dont l'application va se poursuivre à la rentrée: le dédoublement des classes de grande section de maternelle, de CP et de CE1 dans les zones d'éducation prioritaire.

Une priorité également pour l'inspecteur d'académie: le renforcement de la brigade de remplacement, pour pallier les absences des enseignants malades ou en formation. "C'était un peu compliqué cette année" reconnaît Patrice Durand. Des créations de postes de remplaçants étaient déjà prévus pour l'année scolaire en cours, mais l'inspecteur d'académie a dû y renoncer pour permettre des ouvertures de classe là où des besoins sont apparus au mois de juin ou de septembre 2020. Autre nouveauté, qui "coûtera" l'équivalent de 10 postes, l'application du nouveau régime de décharge des directeurs d'école, ils bénéficieront de plus de temps pour assurer leurs tâches administratives et pédagogiques et alléger leur charge de travail.

Une carte scolaire "équitable" selon l'inspecteur d'académie

Pour mettre en oeuvre ces politiques, il faut des postes, et les 10 enseignants supplémentaires annoncés n'y suffiront pas. "C'est un équilibre qu'il faut trouver entre l'application de toutes ces mesures et les structures pédagogiques dans les écoles, qui induisent nécessairement des ouvertures et des fermetures, cette équilibre aboutit à une carte scolaire équitable" explique Patrice Durand. Ce puzzle annuel toujours complexe fera forcément des heureux et des mécontents. Une première liste des ouvertures et des fermetures prévues a été dressée par les services académiques, elle sera discutée lundi premier mars avec les organisations syndicales lors de la réunion du CTPD, Comité Technique Spécial Départemental. "A l'issue du CTPD, d'ici juin, il ne se passera rien" assure l'inspecteur d'académie, qui a choisi d'abandonner le système des ouvertures et fermetures conditionnelles. Fin juin, les prévisions d'effectifs seront affinées, ce qui donnera lieu à des ajustements, ce sera le cas également  à la rentrée en septembre, en fonction des effectifs réels.

La première liste des prévisions de fermetures et d'ouvertures de classe

La liste des prévisions d'ouverture et de fermeture de classe à ce jour dans le Doubs est à retrouver ici, sachant qu'il s'agit d'un document de travail susceptible d'être modifié après la réunion de lundi 1er mars. Certains parents d'élèves se mobilisent déjà, c'est le cas à Geneuille, où ce vendredi soir les parents sont venus chercher leurs enfants avec banderoles et pancartes à la sortie de l’école pour protester contre le projet de suppression d’une des 5 classes du groupe scolaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess