Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Carte scolaire du Calvados : 41 classes en moins à la prochaine rentrée

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

77 fermetures de classes pour 36 ouvertures. La baisse du nombre d’enfants inscrits en primaire est perceptible dans la carte scolaire 2019/2O2O du Calvados. Il n’y aura pas de suppression de postes mais redéploiement d’enseignants vers des classes dédoublées.

41 classes en moins dans le Calvados en 2019/2020
41 classes en moins dans le Calvados en 2019/2020 © Radio France - Anne Oger

Calvados, France

Les ultimes arbitrages n'ont rien changé : le Calvados va bien perdre 41 classes à la prochaine rentrée scolaire. Ce nombre figurait dans la première ébauche transmise aux syndicats début mars, il a été confirmé par le conseil départemental de l’éducation nationale. Dans le détail cette carte scolaire 2019/2020 prévoit 77 fermetures de classes pour 36 ouvertures.

Ce solde négatif est la conséquence de la démographie départementale : les prévisions d'inscriptions traduisent un recul de 1,7 % du nombre d'enfants prévus dans les écoles maternelles et primaire. La direction académique table sur 54 972 élèves de la petite section de maternelle aux CM2 en septembre prochain, soit 974 inscrits en moins par rapport aux effectifs de l'année scolaire en cours. 

Cette démographie négative va donc se traduire par 41 classes supprimées. Mais « sans baisse du taux d'encadrement » affirme Mathias Bouvier, l’Inspecteur d’Académie. « Au contraire la moyenne d'élèves par classe passera à 22,63 contre 23,57 actuellement dans les écoles élémentaires »

Davantage de classes dédoublées

Le surplus d’enseignants dégagé par les 41 fermetures de classe fera l’objet d’un redéploiement vers le dispositif des dédoublements, ces classes de CP et CE1 à effectif réduit pour faciliter l’apprentissage des enfants. « Nous allons créer 40 postes dans le département » détaille Mathias Bouvier « ce qui portera à _101 le nombre de postes dédiés aux dédoublements_. 51 dans les établissements classés en ZEP+ (zones d'éducation prioritaire) et 50 dans les secteurs que nous avons identifiés comme difficile même s’il ne figure pas dans la carte des ZEP+. Il s’agit d’écoles dans certains quartiers, le Chemin Vert et la Pierre Heuzé à Caen ; ou en milieu rural, comme à Livarot par exemple ». Petite différence, les classes dédoublées concerneront les CP-CE1 en ZEP+ mais uniquement les CP dans les secteurs choisis par la direction académique.