Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Carte scolaire du Loiret : 43 fermetures et 18 ouvertures de classes

-
Par , France Bleu Orléans
Loiret, France

Dans le Loiret, les syndicats de l'enseignement primaire sont ressortis très remontés de la réunion préparatoire à la prochaine carte scolaire. 43 classes vont fermer, 18 seulement vont ouvrir. Selon l'académie Orléans-Tours, les efforts portent sur la ruralité et les zones d'éducation prioritaire.

Le Loiret va perdre 482 élèves à la rentrée prochaine dans le primaire.
Le Loiret va perdre 482 élèves à la rentrée prochaine dans le primaire. © Maxppp - Pierre Heckler

La nouvelle carte scolaire du Loiret est en train d'être dessinée. Elle sera validée jeudi, lors du Conseil départemental de l’Éducation nationale (CDEN). Le département devrait compter 482 élèves de moins l’année prochaine, "mais la rentrée ne se fera pas avec des moyens revus à la baisse," assure l'académie d'Orléans-Tours. La dernière réunion de préparation a acté la fermeture de 43 classes et 18 ouvertures. Ce qui n'empêcherait pas le Loiret de bénéficier d'une dotation de 30 postes d'enseignants supplémentaires. 

"Une dotation de 30 postes en trompe-l'oeil," dénonce les syndicats

Sur le papier, le Loiret a bien une dotation globale de 30 postes supplémentaires mais le SNUipp-FSU assure qu'ils sont entièrement consommés par l'éducation prioritaire. Les ZEP sont préservées, comme le souhaite le gouvernement, avec notamment le dédoublement des CP et des CE1. "Mais c'est au détriment des autres élèves," s'insurge Bruno Chirouse, co-secrétaire du SNUipp dans le Loiret. "La dotation se fait sur le dos de tout le reste," ajoute-t-il, "c'est pourquoi il aurait fallu une dotation spécifique." 

En fait, il manque 197 postes, seules 10 fermetures de classes sont justifiées dans le Loiret - Bruno Chirouse, co-secrétaire du SNUipp

En fait, tout est une question de taux d'encadrement. Dans le Loiret, le seuil de l'inspection académique est de 23 élèves de moyenne par classe en zone d'éducation prioritaire et 27 ailleurs. Mais le SNUipp prend une autre référence : 20 en ZEP et 25 pour les autres écoles. C'est son propre seuil, "pour que les conditions de travail des élèves et des enseignants soient acceptables." Du coup, le syndicat qui ne remet en cause la baisse démographique estime que seules 10 fermetures de classes sont justifiées dans le Loiret. Ce sera donc 43. 

Les maternelles sont sacrifiées, après les fermetures de classe, on peut se retrouver entre 27 et 29 élèves de moyenne - Bruno Chirouse, co-secrétaire du SNUipp

Les maternelles sont les plus touchées ! Elles perdent une classe à Cléry Saint-André, Lailly-en-Val, Amilly à l'école Clos Vinot, Pannes, Saint-Ay, Ingré à l'école Emilie Carles  ou encore à Montargis, à Paul Langevin, pourtant en zone prioritaire, sans oublier à Fleuy-les-Aubrais, l'école Jacques Brel. La liste n'est pas exhaustive. 

Rassemblement jeudi devant la préfecture 

La FSU 45 appelle à un rassemblement jeudi 22 février à 17 heures 30 devant la préfecture du Loiret à Orléans. Au moment où se tiendra le CDEN, le Conseil départemental de l’Éducation nationale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess