Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Carte scolaire en Indre-et-Loire : pas de fermeture en zone rurale mais pas suffisamment de moyens en zone prioritaire

-
Par , France Bleu Touraine
Indre-et-Loire, France

Discussions plutôt positives jeudi après-midi entre le directeur académique et les syndicats d'Indre-et-Loire. Ce rendez vous a permis de confirmer qu'il n'y aurait pas de fermeture dans des petites écoles de campagne, mais n'a pas permis de réduire les effectifs par classe en zone prioritaire.

Il n'y aura pas de fermeture de classe en zone rurale en Indre-et-Loire
Il n'y aura pas de fermeture de classe en zone rurale en Indre-et-Loire © Maxppp - Nicolas Vallauri

Les craintes de fermeture de classes maternelles et primaires en Indre-et-Loire sont levées, à Cussay, Chançay, Nouzilly, Véretz, Céré-la-Ronde, au  total une dizaine de communes craignaient la fermeture d'une classe de maternelle ou primaire en septembre 2018 sont rassurées. Il n'y aura donc aucune fermeture de classe à la rentrée de septembre. L'annonce a été faite par le directeur académique d'Indre-et-Loire lors du CTP, le comité technique paritaire s'est tenu jeudi après-midi.

39 postes d'enseignants supplémentaires

L'Indre-et-Loire se voit doter de 39 postes d'enseignants supplémentaires, dont un tiers ira pour le dédoublement des classes de CP et CE1. Une satisfaction en demi-teinte pour les syndicats d'enseignants, car les effectifs restent selon encore trop élevés en zone d'éducation prioritaire comme aux maternelles de Langevin ou la Blotterie  à Joué-Lès-Tours ou encore des classes élémentaires dans d'autres villes de l'agglomération tourangelle. 

C'est en fait pour les syndicats une demi-victoire car il y a encore en Indre-et-Loire un déficit important d'enseignants, plus d'une centaine et il faudrait que les dotations positives comme celle de cette année de 39 nouveaux postes à la rentrée 2018 se poursuivent pour rattraper le retard pris depuis 2000.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess