Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Carte scolaire : l'inquiétude des syndicats face à la possible perte de 30 postes d'instituteurs en Berry

vendredi 19 janvier 2018 à 18:29 Par Carl Dechâtre, France Bleu Berry

Les syndicats d’enseignants du Berry inquiets pour la rentrée de septembre 2018. A cause de la baisse des effectifs dans les écoles le Berry pourrait perdre 30 postes de professeurs : 17 dans l'Indre et 13 dans le Cher

La baisse des effectifs d'élèves risque d’entraîner la suppression de 30 postes dans les écoles du Berry
La baisse des effectifs d'élèves risque d’entraîner la suppression de 30 postes dans les écoles du Berry © Maxppp - Caro Laurent

Indre, Centre-Val de Loire, France

Une réunion au rectorat à Orléans est prévue vendredi prochain le 26 janvier en syndicats et services de l'éducation nationale pour discuter des futurs moyens en personnel alloués au différents départements de l'Académie d'Orléans-Tours. Mais les négociations sont déjà avancées et le Berry pourrait perdre 30 postes d'instituteurs, 17 dans l'Indre et 13 dans le Cher

Des baisses prévisibles...

Lors d'un dernier comité technique académique jeudi dernier la Rectrice Cathia Béguin a proposé la suppression de ces postes à la rentrée prochaine. La proposition a été rejetée par les syndicats d'enseignants (UNSA, SGEN CFDT, FSU et FO) d'où cette nouvelle réunion programmée vendredi.  Ces suppressions étaient pourtant plus ou moins attendues, nos deux départements font en effet face à une baisse démographique régulière.  Une baisse qui n'avait pas été répercutée lors des deux dernières années.  Elles étaient compensés par la volonté du gouvernement de créer des postes d'enseignants. 

... Mais trop importantes pour les syndicats

Malgré tout l'ampleur de ces suppressions inquiète les syndicats.  Dans l'Indre, Bérengère Delhomme, secrétaire départementale du SE-UNSA 36 souligne que le ministère de l'Education poursuit le doublement du nombre d'enseignants dans les classes de CP et CE1 des établissement classés en REP (réseau d'éducation prioritaire.) et REP + dans des secteurs défavorisés sur le plan économique et social. Le problème c'est que les besoins sont importants. Du coup malgré la baisse des effectifs le nombre enseignants dans les deux départements reste insuffisant selon elle, ce qui risque de pénaliser le taux d'encadrement c'est à dire le nombre d'élèves par classe. 

Dans le Cher, Estelle Lauverjat-Crépin, co-secrétaire départemental du SNUIPP-FSU 18,  rappelle que si la moyenne du taux d'encadrement reste acceptable dans les départements du Berry elle masque de grandes disparités au sein des établissements.