Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Carte scolaire : la commune des Martres-sur-Morge mobilisée pour garder sa cinquième classe

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La nouvelle carte scolaire a été dévoilée lundi dernier. Elle ne convient pas au 21 communes concernées par une fermeture de classe. Aux Martres-sur-Morge, plus de 200 manifestants ont marché ce dimanche pour dénoncer un choix incompréhensible.

Ils étaient entre 200 et 250 à se mobiliser ce matin aux Martes-sur-Morge
Ils étaient entre 200 et 250 à se mobiliser ce matin aux Martes-sur-Morge © Radio France - Mickaël Chailloux

"Touche pas à mon école", "Sauvons notre école", "Je ne veux pas perdre ma classe et ma maîtresse"...la cinquantaine d'enfants présents ce matin à l'école des Martres-sur-Morge a hurlé ces slogans dans tout le village. Aux Martres-sur-Morge, c'est la cinquième classe qui est menacée de fermeture et qui met en rogne les parents d'élèves. Après avoir décidé de bloquer l'école jeudi, ils ont organisé en peu de temps une marche "blanche", symbolique pour dénoncer cette suppression d'une classe. 

L'incompréhension pour les familles

Pour les familles, c'est l'incompréhension totale. Cette école qui accueille 111 élèves a cinq classes, qui accueille déjà plus de 25 enfants par classe. "Notre effectif va augmenter dès l'année prochaine. Est-ce bien raisonnable de détruire l'harmonie d'une équipe pédagogique pour la réouvrir après ?" explique Coralie, maman. 

Les zones rurales comme les Martres se sentent oubliées. "On est une école rurale, avec des moyens limités. Nos classes ont une architecture pas très grande et flexible. 3 niveaux avec ces locaux, ça va être très compliqué !" s'exclame Coralie. Aux Martres-sur-Morge, "l'école est le poumon. En prenant cette décision, l'inspection nous touche en plein coeur. Et on les laissera pas passer." déclare Coralie. Une délégation de parents d'élèves a déjà prévu de se rendre mercredi devant les locaux de la direction de l'académie pour manifester leur mécontentement. 

On est pas des sardines, message inscrit dans le dos de cet enfant
On est pas des sardines, message inscrit dans le dos de cet enfant © Radio France - Mickaël Chailloux

En attendant, ils se mobilisent comme ils peuvent : pétitions dans les commerces, blocage de l'école et diffusion de messages sur les réseaux sociaux, comme cette vidéo tournée dans la semaine. 

D'autres écoles bloquées dans le Puy-de-Dôme

Les fermetures de classes n'épargne pas d'autres communes des Combrailles et aussi du Forez, qui se mobilisent. 

  • A Job, près d'Ambert, l'école sera bloquée ce lundi dès 8 heures.
  • A Saint-Ours-les Roches, une grève des cartables est annoncée pour lundi matin 8h15. 
  • A Gelles, une opération "village mort" est prévue, avec un blocage de l'école dès 8h20 pour toute la journée
  • A Combronde, les parentes d'élèves prévoient de se mobiliser mercredi à l'heure des cours 

Dans d'autres écoles, la mobilisation passe par la signature de pétitions, à l'école Edgar Quinet de Clermont-Ferrand,à Paslières ou encore à Marsac-en-Livradois. L'école de Chanonat se mobilise également pour demander au directeur académique l'ouverture d'une classe, argumentant sur un nombre important d'inscriptions pour l'année 2019. 

Les différentes associations prévoient aussi de se mobiliser dans le cadre de la grande grève générale de mardi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess