Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Carte scolaire : plus d'ouvertures que de fermetures dans le pays de Montbéliard

La carte scolaire pour la rentrée prochaine a été adoptée ce jeudi soir dans le Doubs. Pour le pays de Montbéliard, il est prévu 16 ouvertures de classes pour 6 fermetures.

 Pour le pays de Montbéliard, il est prévu 16 ouvertures de classes pour 6 fermetures.
Pour le pays de Montbéliard, il est prévu 16 ouvertures de classes pour 6 fermetures. © Maxppp - Christophe Morin

La carte scolaire pour les écoles du Doubs a été adoptée ce jeudi dans la soirée. On connaît désormais les ouvertures et fermetures de classes, sous réserve d'adaptation de dernière minute au moment de la rentrée scolaire. Pour le Pays de Montbéliard, les derniers ajustements prévoient 16 ouvertures de classe pour 6 fermetures.

Le détail des mesures

Audincourt voit trois ouvertures de classes pour deux fermetures. Bethoncourt : deux ouvertures pour une fermeture. Ouverture de classe encore à Bavans, Exincourt, Sochaux, Seloncourt, Fesches-le-Châtel et deux ouvertures à Grand Charmont. Enfin à Montbéliard, c'est trois ouvertures de classe pour deux fermetures.

Le solde est donc positif. Pour deux raisons. D'abord la volonté de limiter le nombre de classes à plus de 25 élèves. Et ensuite en raison du dédoublement des classes de grande section de maternelle.

Moins de postes d'enseignants remplaçants

Le Snuipp FSU regrettre la disparition des 15 derniers postes de "plus de maîtres que de classes", ces enseignants supplémentaires affectés au suivi des élèves en difficultés.

Le syndicat déplore aussi la disparition des deux derniers postes d'enseignants référents en éducation prioritaire.  

Plus inquiétant : la baisse du nombre de postes d'enseignants remplaçants. Il y en auradix de moins dans le Doubs à la rentrée prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess