Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Carte scolaire : mobilisation pour sauver une classe dans le sud des Landes

lundi 11 février 2019 à 11:16 - Mis à jour le mardi 12 février 2019 à 10:50 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Dans les Landes, c'est la première mobilisation en vue de la rentrée scolaire de septembre 2019. La semaine dernière, les parents et les élus du RPI du Luy de France ont appris qu'ils pourraient perdre une classe. Une suppression injustifiée à leurs yeux.

Une classe pourrait fermer à la rentrée 2019 sur le RPI du Luy de France, à Cataignos (photo) ou Nassiet
Une classe pourrait fermer à la rentrée 2019 sur le RPI du Luy de France, à Cataignos (photo) ou Nassiet - Parents d'élèves du RPI du Luy de France

Castaignos-Souslens, France

La carte scolaire dans les Landes pour la prochaine rentrée est en train d'être dessinée. Une première réunion a eu lieu la semaine dernière à l'Inspection d'Académie, à Mont-de-Marsan, entre le Directeur départemental de l'Education Nationale et les syndicats d'enseignants, qui ont voté à l'unanimité contre ce projet. Selon les prévisions, cinq classes pourraient ouvrir dans le département et 19 autres devraient fermer. Dans la liste, qu'a pu se procurer France Bleu Gascogne, sept RPI seraient concernés par une fermeture, dont le Luy de France

Le RPI du Luy de France est formé par sept petites communes de Chalosse : Argelos, Bassercles, Beyris, Castaignos, Cazalis, Momuy et Nassiet. Les deux classes de maternelle sont situées à Momuy, deux classes de niveaux CP/CE1 et CE2 sont à Nassiet et les classes de CM1 et CM2 à Castaignos. 

Cette année, 123 enfants sont scolarisés sur le RPI du Luy de France, une classe pourrait être supprimée sur l'école de Castaignos ou de Nassiet.

Un rendez-vous à l'Inspection d'Académie

Lundi dernier, l'inspecteur de circonscription, le représentant du Directeur départemental de l'Education Nationale sur le secteur, a rencontré les élus du secteur pour leur annoncer l'éventualité d'une fermeture de classe sur le RPI. Première confirmation jeudi dernier, à l'issue de la première réunion sur la carte scolaire. Le RPI fait partie de la liste. 

Face à cette menace, les élus et les parents d'élèves ont donc décidé d'agir. Ils rencontrent ce lundi, en fin de journée, à Mont-de-Marsan, le Directeur départemental de l'Education Nationale, pour lui exposer leurs arguments, notamment celui des effectifs. Selon eux, 128 voire 129 enfants attendus pour septembre 2019, plus que cette année donc. 

La délégation va demander une année de sursis pour le RPI du Luy de France. En attendant, une pétition est lancée, ainsi qu'une page Facebook et des actions sur le terrain. 

Pouur soutenir une délégation reçue par l'Inspecteur, une trentaine de personnes, des parents d'élèves et des élus, ont manifesté ce lundi en fin d'après-midi, devant l'Inspection d'Académie, à Mont-de-Marsan, pour le droit à un enseigment de qualité même à la campagne.

Une trentaine de personnes du RPI du Luy de France ont manifesté ce lundi en fin d'après midi devant l'Inspection d'Académie à Mont-de-Marsan - Aucun(e)
Une trentaine de personnes du RPI du Luy de France ont manifesté ce lundi en fin d'après midi devant l'Inspection d'Académie à Mont-de-Marsan - Parents d'élèves RPI du Luy de France

A l'issue de la rencontre, les élus et les parents d'élèves du RPI du Luy de France sont ressortis "avec _un goût amer tant la rigidité des chiffres s'imposaient dans les paroles des représentants de l'Académie_". Selon eux, l'Inspecteur d'Académie laisserait une "opportunité de réaffecter la classe, si les effectifs sont réellement ceux affirmés, voire ci-ceux augementent, mais sans le garantir non plus".

L'action pour défendre la classe du RPI du Luy de France continuera ce mercredi 13 février à Momuy, à partir de 7H30. Les parents et les élus ont prévu de ralentir la circulation sur la départementale 933, au niveau de l'école, pour expliquer leur mobilisation.

La carte scolaire dans les Landes sera officiellement présentée vendredi, après une nouvelle réunion technique prévue jeudi. Des ajustements auront ensuite lieu en juin.