Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Fin des séries, quatre épreuves écrites et un grand oral : ce qu'il faut retenir de la réforme du bac

mercredi 14 février 2018 à 3:38 - Mis à jour le mercredi 14 février 2018 à 18:49 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a présenté, ce mercredi, sa réforme du baccalauréat en Conseil des ministres. Dès 2021, les épreuves seront resserrées avec, pour le bac général, un grand oral et quatre épreuves écrites. Le contrôle continu comptera dans la note finale.

L'épreuve de philo du bac 2017, en juin, à Strasbourg.
L'épreuve de philo du bac 2017, en juin, à Strasbourg. © AFP - FREDERICK FLORIN

Un grand oral, quatre épreuves écrites dont le français et la philo, et des épreuves ponctuelles passées au cours de l'année prises en compte dans la moyenne finale : voici  le nouveau bac prévu pour 2021, que le ministre de l'Education a présenté ce mercredi en Conseil des ministres.

Qui est concerné ? 

La réforme du bac concerne les bacs généraux et technologiques, soit 70% des candidats. La filière professionnelle fait l'objet d'une mission distincte, dont les conclusions seront rendues vendredi. Ce bac "nouvelle formule" sera effectif en 2021, c'est-à-dire qu'il sera passé par les élèves qui sont cette année en classe de troisième.

Quatre épreuves écrites et un grand oral  

Le bac sera resserré autour de quatre épreuves écrites finales : le français en fin de Première, la philo fin juin en Terminale, et deux spécialités choisies par le lycéen, au retour des vacances de printemps. Les élèves passeront également un grand oral.

Qu'est-ce que le grand oral ? 

Le grand oral se déroulera fin juin. D'une durée de 20 minutes, il comprendra deux parties : le candidat présentera d'abord un projet sur lequel il travaille depuis la Première, qui sera rattaché à l'une des spécialités qu'il a choisie dès la Première. La seconde partie sera consacrée à des questions du jury, composé de trois personnes. Les candidats au bac techno conserveront leur "oral de projet" dans sa forme actuelle.

Le contrôle continu comptera pour 40% de la note finale  

La moyenne du bac s'appuiera à 60% sur les épreuves écrites et le grand oral. Le reste s'appuiera, pour 30%, sur "des épreuves communes" pouvant avoir lieu par exemple en janvier et avril en Première, et en décembre en Terminale. Les sujets seront tirés d'une banque nationale de sujets, tandis que les copies seront anonymisées et corrigées par d'autres professeurs que ceux de l'élève. Les 10% restant de la note du bac seront apportés par les bulletins scolaires, "afin de valoriser la régularité du travail de l'élève".

Le rattrapage maintenu 

Il a été question de supprimer le rattrapage et de se fonder sur les bulletins de Première et Terminale pour accorder, ou pas, le bac aux candidats ayant échoué de peu, mais le ministre a décidé de le maintenir, toujours sous forme d'oraux.

La fin des séries L, ES et S 

Les séries L, ES et S (littéraire, économique et social, scientifique) seront supprimées et remplacées par un tronc commun et trois "spécialités" en Première, ramenées à deux en Terminale. Les élèves choisiront parmi plusieurs "spécialités": arts, écologie-agronomie-territoires, histoire-géographie- géopolitique-sciences politiques, humanités-littérature-philosophie, langues- littératures étrangères, mathématiques, numérique-sciences informatiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, sciences de l'ingénieur, sciences économiques et sociales. les séries sont maintenues pour le bac technologique.

Un tronc commun pour tous 

Quelles que soient les spécialités choisies, les lycéens suivront le tronc commun avec le français, la philo, l'histoire-géographie, deux langues vivantes, et le sport. Jean-Michel Blanquer souhaite également ajouter une nouvelle discipline : "humanités numériques et scientifiques".

Latin, grec, sport ou troisième langue vivante toujours en option 

Les options seraient maintenues : latin, grec, sport, troisième langue vivante, mathématiques expertes (pour un niveau plus poussé), maths instrumentales (pour compléter le cursus d'élèves ne souhaitant pas prendre maths en spécialité mais désireux d'avoir suffisamment de bagage pour tenter médecine ou la fac d'éco par  exemple). Une nouvelle option verra aussi le jour : droit et grands enjeux contemporains.