Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chambéry : l'école Montessori ferme définitivement ses portes

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

C'est un coup dur pour une quarantaine de familles. Mardi, l'école Montessori de Chambéry ferme définitivement ses portes. La crise du Covid-19 a accentué les difficultés économiques de l'établissement créé il y a sept ans.

Sept ans après sa création, l'école Montessori ferme définitivement ses portes à Chambéry
Sept ans après sa création, l'école Montessori ferme définitivement ses portes à Chambéry © Radio France - Nicolas Peronnet

La page se tourne pour l'école Montessori de Chambéry. Sept ans après sa création, l'école "Les Papillons" ferme définitivement ses portes mardi soir. La crise du Covid-19 a accentué les difficultés économiques de l'établissement qui s'autofinance à 100%. Un coup dur pour les parents. 

Pas assez d'inscriptions en septembre 

Cette année, une quarantaine d'enfants étaient scolarisés en maternelle et élémentaire dans cette école, qui ne bénéficie pas de contrat avec l'Etat, où la pédagogie repose en priorité sur l'éducation sensorielle. L'équilibre économique précaire n'a pas résisté à la crise sanitaire explique la fondatrice Frédérique Laforgue, "notre budget de 250.000 euros annuels est fragile depuis le début, mais la crise a accentué les problèmes. Ce sont les frais de scolarité des familles et les activités annexes qui financent l'école. Depuis mars, certaines familles ne peuvent plus payer et les ateliers et formations annulés représentent un manque à gagner important". 

ECOUTEZ Frédérique Laforgue, la directrice de l'école

Résultat, un trou dans la caisse et seulement 30 inscriptions à 6.700 euros l'année pour septembre prochain. "Cela ne passe pas, le seuil de rentabilité de l'école est à 42 élèves" poursuit la directrice, "on en est très loin, il ne suffit pas qu'il y ait deux ou trois enfants qui arrivent pendant l'été". L'école emploie cinq salariés, qui vont être licenciés, et doit s'acquitter d'un loyer tous les mois, "les mêmes charges que pour une entreprise". 

Des parents en colère 

L'annonce de la fermeture, annoncée aux familles le 27 mai, a fait grincer des dents. "Il y a eu beaucoup de tristesse et de colère" reconnaît Oriane, qui représente les parents d'élèves, "on comprend la situation économique mais on ne comprend pas que l'on nous ait annoncé si tard. Pour certains enfants au profil particulier, retourner dans une école classique va être compliqué. On réfléchit avec des parents à essayer de monter une autre école, mais ça prend du temps". 

ECOUTEZ Oriane, représentante des parents d'élèves.

Certains enfants pourraient être accueillis à l'école Montessori de Méry près d'Aix-les-Bains, qui elle bénéficie d'un contrat avec l'Etat, ce qui lui a permis de mieux passer la crise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu