Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Cher : le département perdra trois postes d'enseignants dans les écoles en septembre

-
Par , France Bleu Berry

Le département du Cher perd 3 postes d'enseignant dans ses écoles à la rentrée de septembre. Il y aura 9 fermetures de classe dans le département et 11 ouvertures. Le Cher va encore perdre 396 élèves.

L'école de Sainte-Gemme-en-Sancerrois fermera à la rentrée de septembre
L'école de Sainte-Gemme-en-Sancerrois fermera à la rentrée de septembre © Radio France - Michel Benoit

Cher, France

Pour le directeur académique des services de l'éducation nationale, le Cher s'en sort plutôt bien au regard de la baisse importante du nombre d'élèves encore prévue à la rentrée : 396 élèves (soit près de 1.500 sur les sept dernières années) et les perspectives ne s'améliorent pas : " La logique mathématique aurait été de rendre , proportionnellement à la baisse des effectifs, environ 24 postes, explique Olivier Cottet. Ce sera trois seulement. La rectrice a donc été très sensible à la situation des départements ruraux. Il y aura d'ailleurs très peu de fermetures de classe en milieu purement rural. Nous puisons des postes notamment dans le dispositif plus de maîtres que de classes qui disparaît dans le Cher, et nous diminuons un peu notre capacité de remplacement, pour fermer le moins de classes possible."  L'éducation nationale va étendre le dédoublement des CP et CE1 à l'ensemble du réseau d'éducation prioritaire du Cher. 

Jean-Jacques Le Roux, secrétaire général, Olivier Cottet, Dasen et Mireille Pasco adjointe - Radio France
Jean-Jacques Le Roux, secrétaire général, Olivier Cottet, Dasen et Mireille Pasco adjointe © Radio France - Michel Benoit

Une attention particulière au milieu rural, néanmoins, une école va fermer. C'est celle de Ste-Gemme en Sancerrois, 450 habitants. Elle comptait pourtant 24 élèves. Le poste d'enseignant n'est pas supprimé, il est transféré à Boulleret, la seconde commune du regroupement pédagogique intercommunal. Une mutation logique pour Olivier Cottet : " Il faut plutôt voir cela comme un gain, un gain pédagogique pour les élèves. L'école de Boulleret est neuve et parfaitement adaptée aux besoins des élèves. On est vraiment dans le qualitatif.

Christine Bellanger, maire de Sainte-Gemme-en-Sancerrois - Radio France
Christine Bellanger, maire de Sainte-Gemme-en-Sancerrois © Radio France - Michel Benoit

Alors que l'école de Ste Gemme n'est plus aux normes et que l'éducation nationale n'est plus tellement favorable aux écoles à un seul enseignant pour des raisons de sécurité des élèves mais aussi pédagogiques. La mairie de Ste Gemme en Sancerrois a essayé de retarder l'échéance le plus possible : " On a réussi à faire trois rentrées, malgré cette menace de fermeture, relate la maire de Ste-Gemme en Sancerrois, Christine Bellanger. Mais il a fallu se résoudre. Il fallait faire des travaux de mise en conformité de l'école, et on n'aurait bénéficié d'aucune subventions puisque l'éducation nationale s'y serait opposée. La population le vit assez mal, il y a d'ailleurs eu une pétition. On a résisté le plus longtemps possible." Le conseil municipal, sous la pression a donc voté à contre coeur la fermeture de l'école ; l'état peut reporter la décision sur les élus, conformément au moratoire sur la fermeture d'écoles en milieu rural. La proximité des vignes à 20 mètres de l'école, et les dangers liés aux pesticides a sans doute également joué dans ce dossier. 

Voici le détail de la carte scolaire prévue dans le Cher : 

-  les 9 fermetures de poste : École maternelle - Plaimpied-Givaudins ; École maternelle Bourg - Saint-Doulchard ; École élémentaire - Avord ; École élémentaire Auron - Bourges ; École élémentaire Fay B - Vierzon ; RPI Plou/Villeneuve-sur-Cher ; RPI Saint-Bouize/Ménétréol-sous-Sancerre/Thauvenay ; École primaire - Torteron ; École primaire - Saint-Eloy-de-Gy

- les 11 ouvertures  :  École maternelle Gérard Jamet- Lunery ; École élémentaire Barbès - Bourges ; École élémentaire Marcel Plaisant (CE1 dédoublé) - Bourges ; École élémentaire Marcel Plaisant - Bourges ; École élémentaire Le Grand Meaulnes (CE1 dédoublé) - Bourges ; Ecole élémentaire Pressavois (CE1 dédoublé) - Bourges ; École primaire Château - Vierzon ; École élémentaire Colombier (CE1 dédoublé) - Vierzon ; École élémentaire Bodin Zay - Vierzon ; École élémentaire Bodin Zay (CE1 dédoublé) - Vierzon ; École élémentaire Puits Berteau (CE1 dédoublé) - Vierzon

Fermetures révisables (après comptage le jour de la rentrée ) :  École primaire - Henrichemont ; École primaire - Saulzais-le-Potier ; RPI Marçais/Orcenais

Ouverture révisable (après comptage le jour de la rentrée ) : Ecole primaire Mâchereaux (CE1 dédoublé) - Bourges