Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cher : environ un millier d'élèves continuent d'aller à l'école

-
Par , France Bleu Berry

Les vacances de Pâques débutent ce vendredi soir, avec quinze jours d'avance pour les élèves en Berry, confinement national oblige. Parmi eux, quelques centaines d'enfants qui ont pu contourner " les joies " des cours en distanciel.

Pierre-Alain Chiffre, DASEN du Cher, a visité une école mobilisée pour continuer d'accueillir les élèves aux Aix d'Angillon, près de Bourges
Pierre-Alain Chiffre, DASEN du Cher, a visité une école mobilisée pour continuer d'accueillir les élèves aux Aix d'Angillon, près de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Ce sont les enfants dont les parents exercent des métiers dits prioritaires : secteurs de la santé, de la sécurité notamment. Ils ont donc toujours été accueillis à l'école cette semaine. Aux Aix-d'Angillon, au nord de Bourges, l'école a pris en charge entre 20 et 30 enfants par jour, "moi, ma mère est pharmacienne" ; "moi, elle travaille dans un Ehpad ". Mélina et sa copine sont en CE2. Elles ont donc continué de fréquenter leur école, même si leur salle de classe accueille en ce moment d'autres camarades. 

Leur institutrice, Gwenaëlle Quéré a tout de suite été volontaire, même si cela lui fait un peu plus de travail puisqu'elle doit également préparer le télé-enseignement pour ses propres élèves, "cela me paraît naturel. Je ne le ferais pas au quotidien toute l'année, évidemment, mais tant que cela reste provisoire, cela se fait. Ce matin, j'ai neuf élèves en trois niveaux, du CE2 au CM2. Les élèves effectuent le travail demandé par leurs enseignants respectifs. Moi, je lance le travail et je passe d'un cours à un autre. Ils sont assez autonomes. Dans la journée, on fera certainement des activités en commun. Cela ne m'empêche pas de préparer mes propres travaux pour le télé-enseignement des élèves de ma propre classe." 

Trois niveaux différents sont accueillis dans cette salle.
Trois niveaux différents sont accueillis dans cette salle. © Radio France - Michel Benoit

Près de 1.000 élèves accueillis entre le primaire et le second degré dans le Cher

Dans le Cher, près de 980 élèves sont accueillis en primaire et une cinquantaine dans le second degré, "on a trois fois plus d'élèves que lors du premier confinement" analyse Pierre-Alain Chiffre, directeur académique des services de l'éducation nationale. "Les parents ne découvrent plus le dispositif comme il y a un an. Ils ont plus confiance pour envoyer leur enfant à l'école. Je tiens à saluer la mobilisation des enseignants et de tout le personnel de l'éducation nationale, mais aussi des collectivités qui laissent certaines écoles ouvertes. Elles mettent du personnel à disposition pour nettoyer. C'est vraiment un travail commun qui est essentiel." 

Vingt à trente élèves sont accueillis chaque jour dans l'école des Aix d'Angillon, près de Bourges
Vingt à trente élèves sont accueillis chaque jour dans l'école des Aix d'Angillon, près de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Mélina continue donc d'aller de bon cœur à l'école le matin, "j'aimais pas trop les cours à la maison avec ma maman, parce qu'elle n'expliquait pas aussi bien que ma maîtresse. Ici, je continue également de voir certains de mes amis." Au retour des congés, le 26 avril, le ministère prévoit que tous les cours reprennent en présentiel mais seulement pour le primaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess