Éducation

Chère rentrée scolaire

Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Besançon lundi 29 août 2016 à 19:25

Pour faire les courses de fournitures, il faut un peu d'organisation
Pour faire les courses de fournitures, il faut un peu d'organisation © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Derniers jours pour acheter les fournitures avant la rentrée. Dans les rayons les familles s'arrachent parfois les cheveux pour faire plaisir aux enfants sans exploser le budget du mois de septembre. Pour la Confédération syndicale des Familles, la rentrée d'un élève en 6e coûte en moyenne 361 euros

Une liste dans une main, un caddie dans l'autre, les parents sont rôdés à l'exercice. Chaque année c'est la même chose, il faut trouver dans les rayons le bon format de cahier, ne pas se tromper entre les petits et les grands carreaux et dénicher l'agenda qui fera plaisir aux ados mais qui ne coûte pas trois fois plus cher que l'agenda premier prix.

Si l'association Familles de France estime que l'entrée d'un enfant en 6e coûte en moyenne 190 euros, la Confédération syndicale des Famille, elle, table plutôt sur 361 euros, parce qu'il faut prendre en charge les frais annexes comme les assurances, les photos d'identité et que son enquête s'appuie sur ce qu'achètent réellement les familles, et pas forcément sur les articles les moins chers.

Négociation dans les rayons pour trouver des fournitures ludiques et pas chères  - Radio France
Négociation dans les rayons pour trouver des fournitures ludiques et pas chères © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Les fournitures dans les hypermarchés coûtent moins cher que dans les magasins spécialisés. Le panier moyen de la rentrée passe de 175,84 euros dans un hypermarché à 212,28 euros dans un magasin spécialisé d'après l'étude publiée par Familles de France pour la rentrée 2016/2017.

Deux paires de baskets et des enfants qui grandissent vite 

Heureusement, il y a les fournitures qu'on recycle d'une année sur l'autre : "mon sac à dos c'est celui de mon frère, il l'a utilisé 4 ans, et moi déjà 2 ans", explique Justin qui entre en 5e. Par contre pour sa maman Nathalie, ce sont les cours de sport qui pèsent le plus dans le budget : "il faut deux paires de baskets, une pour l'intérieur, l'autre pour l'extérieur, et puis comme à cet âge là ils grandissent vite, ils changent de pointure et de taille en cours d'année, alors il faut racheter l'équipement de sport."

En Franche-Comté, le conseil régional prend en charge les manuels scolaires des lycéens depuis 2007. Une charge en moins pour les parents. Par contre les achats groupés de fournitures,  qui sont de plus en plus fréquents ailleurs, ont du mal à percer dans le Doubs et en Haute-Saône. "C'est en place dans le collège privé de ma fille, explique Florence, mais seulement pour les 6e. C'est une bonne chose parce que tous les élèves ont les même fournitures, et ils peuvent négocier des prix de groupe, ça coûte moins cher aux parents."

Pour faire face à ces dépenses de la rentrée, les familles peuvent bénéficier de bourses pour les collégiens et les lycéens. Elles peuvent aussi toucher l'allocation de rentrée scolaire, qui varie entre 362,63 euros et 395,90 euros selon l'âge des enfants. Et les fournitures ne sont pas les seuls frais liés à la scolarité. Il va aussi falloir penser au prix de la cantine, des sorties scolaires, des transports, et des Temps d'Activité Périscolaire (TAP) qui risquent d'augmenter cette année.

Partager sur :