Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Chiffre du jour : 6 363 enseignants vont faire leur rentrée en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

Les vacances s'achèvent pour les 6.363 enseignants qui vont faire leur rentrée en Vaucluse. L'année passée, les profs se sont mobilisés contre de nombreuses réformes au sein de l'Éducation nationale. L'année à venir promet d'être à nouveau agitée.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Alexis Morel

Département Vaucluse, France

Les 6.363 enseignants de Vaucluse commencent à préparer leurs affaires. La rentrée des classes a lieu lundi 2 septembre, mais eux font leur pré-rentrée dès ce vendredi, le 30 août : découverte des emplois du temps, distribution des classes et retrouvailles avec les collègues. En Vaucluse, une grosse moitié de ces profs exerce en collèges et lycées, l'autre en maternelle et primaire. Côté élèves, on en compte 58.576 en primaire précisément et 52 000 dans le secondaire.

Une année socialement agitée ? 

Au mois de juin, on a quitté les profs révoltés contre la réforme Blanquer. Ils ont tenté de se mobiliser en refusant de rendre les notes du bac mais l'Education nationale a contourné le problème en les remplaçant par les résultats du contrôle continu. Beaucoup d'incompréhension et de colère subsistent, d'autant que la réforme du bac est appliquée dès cette année. 

Les profs, tous niveaux confondus dénoncent aussi ce devoir d'exemplarité qu'ils doivent désormais respecter. Ils estiment qu'ils n'ont plus le droit d'émettre des réserves, des critiques à l'encontre de leur administration et de leur hiérarchie. Enfin, en primaire, les enseignants ne veulent pas des rapprochements géographiques avec les collèges. Les luttes sociales et leurs lots de cortèges vont bientôt reprendre. Les profs en feront partie à coup sûr.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu