Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : près de 1.700 élèves handicapés en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

Les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) se mobilisent pour réclamer un statut plus avantageux et une revalorisation des salaires. En Vaucluse, 1.700 élèves ont besoin de leur aide. Chaque année, ils sont plusieurs dizaines à se retrouver sur liste d'attente.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Alex Baillaud

Département Vaucluse, France

Près de 1700 enfants handicapés en Vaucluse ont chaque année besoin d'un accompagnement pour mener une scolarité ordinaire. Pour cela, ils peuvent compter sur le soutien des AESH, les accompagnants des élèves en situation de handicap. Leur profession se mobilise ce mercredi. Un rassemblement est prévu devant le ministère de l'Éducation nationale à Paris et devant certains rectorats de région. Déjà en février, à Avignon, une poignée d'entre eux, soutenus par les syndicats, des parents et des profs ont manifesté pour réclamer une augmentation des salaires et un statut amélioré. Sept mois plus tard, leurs revendications sont toujours les mêmes.   

Des emplois très précaires 

Les AESH sont souvent des femmes, qui occupent des postes à temps partiel, dans des établissements différents, à jongler avec des emplois du temps aléatoires. En Vaucluse, le salaire moyen est de 800 euros pour 24 heures par semaine maximum. Faute de personnel et d'argent suffisant accordé à leur recrutement, chaque année, des élèves vauclusiens ne peuvent pas bénéficier de l'aide à laquelle ils ont droit. L'inclusion des élèves en situation de handicap à l'école en milieu ordinaire est pourtant une obligation depuis 2005. Le ministère de l'Éducation nationale répond qu'il a déjà créé 11.000 postes à la rentrée 2018.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu