Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Collèges morts en Dordogne : "Il y a parfois un peu de désinformation" selon l'inspecteur académique

-
Par , France Bleu Périgord

L'inspecteur académique de Dordogne a réagit ce mardi 18 février aux opérations "collèges et lycées morts" organisés depuis quelques jours. "On laisse supposer qu'il n'y a pas d'enseignement alors qu'il y en a", explique Jacques Caillaut.

Une action "collège mort" est organisée ce mercredi 19 février à Saint-Astier. Photo d'illustration
Une action "collège mort" est organisée ce mercredi 19 février à Saint-Astier. Photo d'illustration © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Des professeurs périgourdins se mobilisent depuis plusieurs jours pour dénoncer le manque de moyens et la baisse de la dotation horaire pour la rentrée de septembre. Ils organisent des opérations "collèges et lycées morts". Ces professeurs appellent les élèves à rester chez eux. C'était le cas ce lundi 17 février au collège de Mussidan et au lycée Saint-Exupéry de Terrasson. Une action similaire est organisée également ce mercredi 19 février au collège Arthur Rimbaud de Saint-Astier.  

"Toutes les absences devront être justifiées" selon Jacques Caillaut, inspecteur académique de Dordogne

Les parents devront justifier l'absence des élèves

"Il y a une obligation scolaire pour l'ensemble des élèves", réagit ce mardi 18 février sur France Bleu Périgord l'inspecteur académique. Selon Jacques Caillaut, il y a "parfois un peu de désinformation" autour de ces journées d'actions car "on laisse supposer qu'il n'y aura pas d'enseignants dans le collège". 

"L'ensemble des collèges fonctionnent normalement" en Dordogne et les services de surveillance et de restauration sont assurés même si une journée d'action est organisée. Le directeur académique rappelle que les parents devront justifier les absences des élèves s'ils ne viennent pas en classe.  

Des professeurs mobilisés contre la baisse des heures de cours

Les enseignants mobilisés dénoncent la baisse de la dotation horaire globale. Au Lycée Jay de Beaufort, la FSU parle d'une centaine d'heures perdues en septembre prochain. Au niveau du département, cela représenterait une soixantaine de postes en moins à la rentrée. 

La directeur académique de Dordogne répond que la répartition a été réalisée selon "une grille horaire" entre les différents établissements et que des ajustements pourront se faire à la fin de l'été, après les mutations des enseignants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu