Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Colmar : exclusion avec sursis pour un lycéen, il a critiqué l'Éducation nationale sur Twitter

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu
Colmar, France

Un lycée de 17 ans est sous le coup d'une exclusion définitive avec sursis, jusqu'au mois de juillet. Il a été sanctionné, après trois tweets critiques, qualifiés de diffamatoires par le rectorat. Il est scolarisé au lycée Bartholdi de Colmar.

Le lycéen a été trop critique envers l'Education Nationale sur twitter
Le lycéen a été trop critique envers l'Education Nationale sur twitter © Maxppp - Jean-François Frey

L'affaire avait été révélée début mai par nos confrères de l'Alsace et des DNA . Un lycéen de 17 ans, trop critique sur les réseaux sociaux envers l'Éducation Nationale a été sanctionné, il était sous le coup d'une exclusion définitive avec sursis de son établissement scolaire. 

En cause, trois tweets critiques à l'encontre d'un professeur et de l'Éducation Nationale. Des tweets postés sur son compte de février à mars. Des tweets jugés diffamatoires par le rectorat. La sanction était tombée dans le courant du mois d'avril : un procédure d'exclusion définitive avec sursis. 

Exclusion définitive avec sursis jusqu'au mois de juillet

Début mai, l'appel de Yann et de son avocat ont été examinés par le rectorat. La sanction vient de tomber ce week-end : exclusion définitive avec sursis, mais jusqu'au mois de juillet et non plus un an, comme le préconisait la première décision. 

En clair, l'élève de première ES du lycée Bartholdi de Colmar peut continuer à aller au lycée, mais en cas de récidive, le rectorat peut l'exclure définitivement. 

ECOUTEZ - Les arguments de Yann, sous le coup d'une procédure d'exclusion avec sursis

Yann est membre du syndicat général des lycéens. Dans le courant de l'année scolaire, il avait critiqué dans les médias, les lenteurs de la mise en place du lycée 4.0 dans le Grand Est, des ordinateurs pour tous, pour suivre les cours. 

Ses parents, dans un communiqué de presse ont qualifié cette sanction d'injustifiée et disproportionnée. Ils contestent aussi le caractère diffamatoire des propos tenus. 

Il s'agissait de propos très généralistes, d'un élu lycéen. Mais pas de propos contre un professeur ou contre l'Éducation Nationale. C'était vraiment pour que l'on puisse progresser," Yann, l'élève de première ES 

Invitée de France Bleu Alsace mardi, la rectrice de l'académie de Strasbourg a réagi à cette affaire : "Yann est dans ses responsabilités quand il s'exprime en tant qu'élu. Mais lorsqu'il tweete, il faut qu'il fasse attention au côté dénonciation et calomnie", a expliqué Sophie Béjean. Elle recevra le lycéen mercredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu