Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Comment faire entrer le numérique dans nos écoles bourguignonnes ?

mercredi 10 octobre 2018 à 19:36 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

Ce mercredi, l'Université Numérique d'Automne était organisée au palais des Congrès de Dijon. Au programme : des débats et des ateliers pour réfléchir et inventer les meilleurs moyens de faire entrer le digital dans les salles de classes.

.
. © Maxppp - SIMON DAVAL

Dijon, France

Est-ce que demain l'école se fera entièrement derrière un écran ? Comment transmettre aux jeunes quand ils préfèrent aller chercher des informations sur internet ? Autant de questions qui préoccupent les enseignants Côte-d'Oriens, ils sont venus nombreux assister à l'Université Numérique d'Automne qui était organisée ce mercredi au Palais des Congrès de Dijon par le Réseau Canopé, les rectorats des académies de Besançon et de Dijon et la direction des services départementaux de l’Éducation nationale de la Côte-d’Or.

"Le numérique n'est qu'un support, un amplificateur de l'enseignement", insiste Jean-François Céci, enseignant-chercheur en sociologie du numérique et de l'éducation. Pour lui c'est avant tout un moyen de favoriser le dialogue en classe, mais il doit conduire vers d'autres enseignements. Pour lui il est presque certains que l'école se fera entièrement sur écran dans les années à venir, alors il invite les enseignants à prendre le pli. 

"Moi ça fait quarante ans que j'utilise le numérique, s'amuse Annie Gwynn, enseignante d'Anglais dans l'académie de Dijon. A l'époque, elle enseignait le Français en Angleterre, quand je suis arrivée en France j'étais choquée du retard des établissements dans ce domaine". Aujourd'hui, elle utilise ordinateurs, "et même les téléphones portables des élèves !" à presque tous les cours, pour réaliser des quizz et des exercices. 

Apprendre à contrer les "fake news"

Parmi les défis, futurs : "il faut apprendre aux jeunes à utiliser les outils numérique dans une optique plus professionnelle et informationnelle, pour leur vie future, explique Jean-François Céci, aujourd'hui ils savent souvent mieux que nous se débrouiller sur un ordinateur, mais pour des usages de divertissement, ils ne savent pas forcément bien chercher"

Un atelier pour apprendre aux élèves à repérer les "Fake News", les "Infox", les fausses infos sur le net a attiré de nombreux professeurs. L'objectif était de créer sa propre théorie du complot pour démontrer aux élèves qu'il est très simple de produire des fausses informations sur internet.  

Le reportage pendant un atelier de création de Fake News, pour apprendre à les démonter.