Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Comment l'université de Lille s'organise pour accueillir les élèves les plus fragiles?

-
Par , France Bleu Nord

Depuis ce lundi 4 janvier, les universités peuvent accueillir dans leurs murs les étudiants les plus fragiles. C'était une demande de la ministre de l'Enseignement supérieur. A l'université de Lille, on s'organise pour tenter de soulager un peu les étudiants.

Le parvis du campus de l'université de Lille à Pont de Bois à Villeneuve d'Ascq
Le parvis du campus de l'université de Lille à Pont de Bois à Villeneuve d'Ascq © Radio France - Odile Senellart

Le parvis du campus de l'université de Lille, à Villeneuve d'Ascq est vide en ce lundi 4 janvier. Seuls quelques étudiants le traversent, d'un pas pressé, pour se rendre à leur examen ou aller chercher un repas au restaurant du CROUS. Mais pour l'instant, à part les cours qui nécessitent des outils spécifiques, l'immense majorité des élèves suivent leurs cours chez eux, à distance. Et ce n'est pas facile pour tous.

"C'est assez long, reconnait Emma, étudiante en 3ème année de cinéma. Il faut trouver soi-même la motivation de se lever, d'allumer son ordinateur pour suivre les cours. Il y en a pas mal qui lâchent."

Les étudiants les plus en difficulté bientôt accueillis

En novembre, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a fixé comme objectif une reprise partielle des étudiants en présentiel dans les universités "dès le 4 janvier" pour les publics les plus fragiles tels que les premières années.

L'université de Lille travaille sur un accompagnement par groupe de 10, "des étudiants dits fragiles. Christophe Mondou est vice-président de la formation à l'université de Lille et il explique comment ça devrait se passer. Ca concerne principalement des élèves de première et deuxième année. Et ils auront un soutien pédagogique ou un accompagnement par exemple dans leurs conditions de travail."

L'université de Lille espère que cet accompagnement pourra commencer courant janvier.

Certains dispositifs déjà en place

Depuis le début des cours à distance en septembre, "on avait déjà mis en place certaines choses pour revenir vers nos étudiants qui avaient des soucis numériques" explique Christophe Mondou. On avait mis des salles à disposition, même si peu d'étudiants viennent finalement."

"On est à plus de 1.200 ordinateurs prêtés. Donc les étudiants qui auraient eu des difficultés numériques, qui auraient été des empêchés numériques ne le sont pas finalement." Pour ceux qui ont déjà un ordinateur, mais pas de quoi se connecter, l'université a proposé "des forfaits de connexion. On accompagne aussi les étudiants qui en ont besoin quand ils sont en situation de handicap."

Aujourd'hui, à l'université de Lille, on espère toujours une reprise en présentiel pour tout le monde au début du mois de février.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess