Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : l'école à la maison

Confinement : après l'école à la maison, la "récréation virtuelle" inventée par des parents dans le Poitou

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

Deux mères de famille de la Vienne ont créé "la récréation virtuelle" afin que leurs enfants gardent de chez eux le contact avec leurs camarades pendant le confinement. Une "récré en ligne" qui offre aussi un peu de répit aux parents...

Exemple de récréation virtuelle entre élèves de l'école Paul Eluard de Jaunay-Marigny
Exemple de récréation virtuelle entre élèves de l'école Paul Eluard de Jaunay-Marigny © Radio France - Nathalie Alric

"Salut Titi, salut Rafeu, salut Roroche !" "Salut les gars!" Malgré le confinement, Timéo, Rafaël et Romain se retrouvent tous les jours pour rigoler et jouer ensemble, tout en respectant la distanciation sociale. Ces trois élèves de CM1 de l'école Paul Eluard de Jaunay-Marigny, près de Poitiers, profitent d'une "récréation virtuelle". 

C'est cool parce que pendant le confinement on ne voit pas nos copains et là on peut jouer avec eux, ça fait plaisir ! (Romain)

Soutenue par l'équipe pédagogique, cette récré virtuelle a été imaginée par Virginie Tingaud-Gendre, la maman de Romain, et par Nathalie Alric, la mère de Timéo : "Les parents enregistrent leurs coordonnées sur des formulaires et on leur renvoie des liens pour que les connections puissent se faire." L'interface, très simple à utiliser, permet aux enfants de "ré-avoir les discussions et jeux qu'ils ont normalement dans les cours de récré."

Timéo, Romain, Rafaël ou encore Augustin se déguisent pendant la récré-virtuelle
Timéo, Romain, Rafaël ou encore Augustin se déguisent pendant la récré-virtuelle © Radio France - Nathalie Alric APE Paul Eluard

Jeux de sociétés et non consoles de jeux

Lors de ces récréations virtuelles, la bande de copains se déguise, danse ou joue notamment aux Pokémons, dans une version réinventée par le jeune Rafael. "En fait, on s'imagine que l'on est à l'école et il y a des catastrophes, on protège les autres et on fait des combats contre des méchants." L'épidémie de Covid-19 n'est jamais très loin... 

Je regarde la télé et ça parle tout le temps de coronavirus, tout le monde a peur et ça me donne peur moi aussi (Rafael)

Pour Timéo, cette récré virtuelle est "une manière d'avoir l'esprit libre". "Moi je suis très content de voir mes copains, c'est comme une récré mais en plus long", glisse Rafael. "Quand ils me parlent de Pokémons, moi je n'y comprends rien, reconnaît Nathalie, alors qu'entre eux, c'est limpide!"

Pour ces élèves, l'avantage de la récré virtuelle, c'est qu'il n'y a pas de sonnerie demandant de rentrer en classe
Pour ces élèves, l'avantage de la récré virtuelle, c'est qu'il n'y a pas de sonnerie demandant de rentrer en classe © Radio France - Nathalie Alric, APE Paul Eluard

Une récré pour les enfants et aussi... pour leurs parents !

Le contexte anxiogène a convaincu Virginie et Nathalie de la nécessité d'offrir à leur enfants "cet échappatoire". "Il y a ce lien entre les enfants, ils s'amusent, s'éclatent, se déguisent, on les entend rire, ils ne pensent plus à rien, les tensions se libèrent, c'est extraordinaire et essentiel pour leur équilibre", confie Nathalie Alric, qui est aussi présidente de l'association des parents d'élèves de l'école Paul Eluard. Cette récré virtuelle est aussi devenue essentielle à l'équilibre des parents...

Avec les autres mamans, on attend souvent la récré impatiemment !

"Nous aussi, on a besoin de cette bouffée d'oxygène. On sait que nos enfants s'amusent et nous, on peut se reposer, travailler ou juste penser à nous... Effectivement c'est aussi notre récréation virtuelle!

Un mois après la mise en place de cette récréation virtuelle, plus de 60 enfants de l'école Paul Eluard y participent régulièrement. Les jeux de société ont repris un peu de terrain aux consoles de jeux. L'initiative, relayée par nos confrères de la Nouvelle République, fait même des émules à l'école voisine de Marigny-Brizay. Tout le monde y trouve son compte, à tel point que Nathalie Alric imagine la possibilité, à la fin du confinement, de "maintenir les récrés virtuelles pendant les vacances scolaires."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess